Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Peter Peter > Peter Peter se dévoile encore plus sur la scène du Nouveau Casino
Nous y étions
lundi 10 mars 2014 14:44

Peter Peter se dévoile encore plus sur la scène du Nouveau Casino

Nous avons eu un véritable coup de coeur pour son deuxième album "Une version améliorée de la tristesse" sorti la semaine dernière et c'est donc avec une véritable impatience que nous nous sommes rendus au Nouveau Casino pour applaudir cette nouvelle sensation canadienne.
Crédits photo : Instagram @mfox
Jeudi soir, le Nouveau Casino affichait complet pour la première date parisienne de Peter Peter. Le Canadien, les yeux souvent cachés derrière une mèche de cheveux, a présenté essentiellement les titres de son dernier disque et quelques morceaux échappés de son premier album. Vocalement moins maniéré que sur certains titres de l'album, il chante -et pousse même sauvagement quelques cris- plus qu'il ne minaude, sans jamais en faire trop. Il ne surjoue pas un rebelle mais semble sincère et plutôt sur la réserve. La mélancolie à tous les étages, entre deux gorgées de bières, il distille quelques phrases pour expliquer ses chansons. « C'est une chanson pour une fille... » dira-t-il avant d'entonner "Beauté baroque", l'une des meilleures pistes du disque. La majorité du public semble connaître par cœur "Une version améliorée de la tristesse", jouée un peu trop tôt, et "Carrousel", les deux premiers extrait de son nouveau projet. Pourtant, certains connaissent bien "Tergiverse", qu’il interprétait en duo avec Cœur De Pirate sur son premier disque, non sorti en France.

Accompagné par deux saxophonistes, on retrouve sur scène les sonorités déjà omniprésentes sur l'album. Ce choix correspond à une volonté de l'artiste qui a déjà expliqué sa démarche quant à l'utilisation du saxophone dans son nouveau projet. « Je suis tombé un peu plus amoureux des instruments, et un peu plus admiratif des gens qui en jouent mieux que moi. J’ai trouvé que le saxophone était beau, que c’était triste qu’il soit devenu un tabou de la pop music, qu’il soit cantonné au jazz. » déclarait-il aux Inrocks récemment. Et ça fonctionne en live ! Les orchestrations ou sa voix ne se font pas cannibaliser par les deux saxophones, qui caractérisent la musique du Canadien.

Le Peter Peter qui sévit en live est donc plus vulnérable et sombre que ce que laisse deviner l'imagerie sexy qui a entouré la sortie de son album. Si on a aimé le chanteur avec ses deux premiers albums, on a véritablement découvert l'artiste sur scène jeudi soir, où le garçon timide et généreux, a prouvé qu'il n'était pas qu'un joli minois. Visiblement très touché par l'accueil enthousiaste du public, il a remercié chaleureusement son audience : « Arriver de Montréal et remplir des salles comme ça... » dit-il humblement. Reste à espérer qu'il étoffe son répertoire pour faire durer le plaisir encore plus longtemps la prochaine fois.


Retrouvez notre dossier "3 raisons d'aimer Peter Peter".


Matthieu RENARD
Toute l'actualité de Peter Peter sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Peter Peter sur Pure Charts.
Peter Peter en interview
04/03/2017 - Venu des terres canadiennes mais adopté par Paris, Peter Peter revient accompagner nos nuits mélancoliques avec "Noir Éden", disque de pop et de coton. Sa mutation électronique, ses influences et le félin qui sommeille en lui : rencontre détendue dans un café de la ...
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)
  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP