Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Orelsan > La polémique "Sale Pute" rattrape OrelSan à La Réunion
News musique
mercredi 28 mars 2012 18:48

La polémique "Sale Pute" rattrape OrelSan à La Réunion

Récompensé dans les catégories "Artiste révélation du public" et "Meilleur album de musiques urbaines" aux dernières Victoires de la Musique, OrelSan est clairement sorti de l'ombre. Le chanteur fait pourtant l'objet d'un boycott à la Réunion. Retour sur les mésaventures du rappeur masqué.
Crédits photo : Page officielle Facebook
Prenant place à Saint-Pierre (au sud de l'île de La Réunion) au début du mois de juin prochain, le festival Safiko s'est vu retirer toute subvention des élus à cause de la participation d'OrelSan. Son titre "Sale Pute" (2009) est à l'origine de la controverse. En effet, un groupement d’associations réunionnaises luttant contre les violences intrafamiliales a décidé de frapper un grand coup face au « porte-parole de la haine, du meurtre et de la misogynie ». Le festival de musique le plus important de l’océan Indien comptait obtenir un financement de 150.000 euros. Finalement, les élus en ont décidé autrement.

« Autant je suis attaché à la liberté d’expression des artistes, autant je comprends l’émotion suscitée par ce texte attentatoire à la dignité humaine, violent », expliquait le président UMP du Conseil Régional de La Réunion. « Je comprends que les gens soient meurtris. Il y a un équilibre à trouver. La Région intervient dans le festival en attribuant des fonds publics provenant des Réunionnais. C’est donc de mon
« Bientôt ils vont supprimer les APL de ceux qui achètent mon disque »
devoir d’écouter les Réunionnais et de trouver un équilibre
» continuait-il. OrelSan est tout de même confirmé parmi les invités présent lors du festival. Ayo, Catherine Ringer, Stuck in the Sound, ou encore Julien Doré monteront sur scène. La subvention ne représentera plus que 10% de son budget et ne comptera pas dans le cachet des artistes. Jérôme Galabert, le directeur du festival, s’est dit « triste » de cette nouvelle. « OrelSan devient l’artiste le plus cher de l’histoire du Sakifo » expliquait-il avec une pointe d'humour. A signaler que pour chaque billet vendu le 3 juin, un euro sera reversé à une ou plusieurs associations œuvrant pour les femmes à la Réunion.

« Bientôt ils vont supprimer les APL de ceux qui achètent mon disque » surenchérissait le rappeur de 29 ans cet après-midi sur son compte Twitter.

Il y a trois ans, Orelsan était déjà décrié pour les textes du morceau "Sale Pute". La vidéo avait été censurée des sites de partage. « Je comprends que ce morceau ait pu choquer certaines personnes et je m'en excuse. Il faut pour autant le remettre dans son contexte. Je ne cautionne pas ce que fait ce type dans la chanson, c'est juste une manière pour moi de le dénoncer, c'est fictif. Ce n'est pas un morceau autobiographique, mais plutôt un fait qui existe, malheureusement. Après je conçois que les paroles crues puissent déranger » expliquait OrelSan lors d'une interview pour notre site. « Je me sens de toutes façons un peu dépassé par l'ampleur que cette affaire a prise [...] Cette chanson [...] je ne voulais l'imposer à qui que ce soit, et je ne la chante plus sur scène depuis longtemps », continuait l'artiste.
Jean-Baptiste PIETRA
Pour en savoir plus, visitez sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez le nouvel album d'OrelSan, "Le chant des sirènes".
Visionnez les explications et les excuses d'OrelSan à propos de "Sale Pute" :

Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Orelsan :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Rihanna

    Rihanna

    Des BO de "Valérian" à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP