Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Rencontre avec... > Actualité de Nouvelle Star > Philippe Krier, un parrain de choix pour Metz Plage
Rencontre avec...
jeudi 01 août 2013 16:32

Philippe Krier, un parrain de choix pour Metz Plage

Première date de la tournée d’été de "The Voice 2", Metz a su accueillir les talents de Dièse, Victoria, Olympe, Yoann… sous le parrainage de Philippe Krier. Soutenu depuis ses débuts par les collectivités locales et notamment la ville de Metz, candidat de "Nouvelle Star" nous a donné ses impressions et confié ses projets.
Crédits photo : Facebook officiel de Philippe Krier
Né en 2008, "Metz Plage" dans sa forme actuelle se fait aussi musical. Cet événement, toujours plus important d'année en année, a réuni 29.000 personnes pour sa première édition et plus de 208.000 l’an passé. Sous un soleil de plomb, l’inauguration de la saison 2013 a eu lieu samedi et a donné le coup d’envoi de la tournée des plages des artistes "The Voice". Selon Thomas Scuderi, adjoint à la culture de la ville de Metz, il faut voir dans ce rassemblement « la volonté de dynamiser l’été, d’animer la ville et de ne pas seulement s’appuyer sur le patrimoine ». Dans le cadre de la politique de la ville, l'élu souligne que Metz fut la première ville, dans les années 30, à proposer ce concept de plage urbaine.

Soutenu dès ses débuts par la ville de Metz, Philippe Krier est devenu une figure emblématique de Metz. Sa notoriété ne se limite plus aujourd'hui à l'échelle régionale. C’est par juste retour des choses et de façon très naturelle que le chanteur a accepté de parrainer musicalement "Metz Plage" cette année. Comme le souligne Thomas Scuderi, c’est un « sacré artiste », évoquant par ailleurs pour l’anecdote qu’il est le premier artiste de télé-crochet pour lequel il a voté. Très populaire à Metz, Philippe Krier est à la fois « un rocker au cœur tendre et un crooner », comme le dit l’adjoint à la culture. Celui-ci tient d'ailleurs à préciser que, « malgré le fait que son statut a évolué dans le regard des autres, Philippe est resté le même, avec la même gouaille, ce même rapport avec les gens et c’est une grande qualité ».


Rencontre avec Philippe Krier


Pourquoi avez-vous accepté d’être parrain de "Metz Plage" ?
J’ai grandi dans cette ville et toute ma famille y est. De plus, je trouve que Metz mérite d’être plus connue et reconnue. En tant que musicien, j’ai profité des différents dispositifs de la ville et je pense notamment à l’association "Envie d’Agir". J’ai été placé sur différents concerts et j’ai ainsi déjà joué avec mon groupe sur de précédentes éditions de "Metz Plage". Thomas Scuderi est quelqu’un qui m’a toujours soutenu et être parrain est une façon de rendre à la ville ce qu’elle m’a donné. Cela me fait très plaisir de voir ma ville bouger. C’est génial de mettre ce climat de vacances dans la ville pour se réunir, pour faire bouger les gens car de plus, tout le monde n’a pas l’occasion de partir.

Quel regard portez-vous sur votre parcours ?
Je suis très content et fier de voir toute la belle aventure faite à la base avec des copains du lycée Robert Schuman de Metz. Nous avons toujours continué et c’est une belle histoire. La "Nouvelle Star" m’a permis d’avoir de nouveaux contacts, de nouvelles expériences et d’avancer dans mon parcours artistique. Ceci dit, c’est un vrai challenge car on ne choisissait pas les chansons. Il faut apprendre à gérer et à relativiser tout ça.

« "Nouvelle Star", c'est un vrai challenge ! »
Et si c’était à refaire ?
Sans hésiter, je dis oui. Le passage par l’émission m’a permis de vivre de la musique, d’élargir mes contacts. J’avais peut être des aprioris mais quand on connaît la chose, qu’on vit le truc, c’est une belle aventure.

Il y a une artiste messine qui s’est aussi affirmée dans un télé-crochet. Il s’agit de Marina d’Amico, qui prépare son premier album. Quel regard portez-vous sur elle ?
Pour être très franc, j’ai en entendu parlé mais je suis totalement passé à côté. Tant que c’est de la musique, que les gens découvrent les artistes de leur ville... s’ils les voient à la télé, c’est tant mieux et c’est une bonne chose pour tout le monde.

Quels conseils pourriez-vous donner aux artistes qui débutent, aux jeunes qui veulent s’investir dans cette passion ?
Je leur conseille d’y aller à fond, de frapper à toutes les portes et même si certaines restent fermées. Il y a toujours des gens bienveillants. Il faut démystifier les choses. Il faut sortir des cases.

« Je pense que les collectivités ont des moyens de développer des talents. »
Nous parlions du soutien que vous a apporté la ville de Metz. Est-ce important selon vous que les politiques s’impliquent ?
Oui, c’est extrêmement important. J’avais déjà un niveau de développement plus avancé que certains car j’avais été soutenu par la région, par la ville et j’avais ainsi sorti des EPs. Je pense que les collectivités ont des moyens de développer des talents. Il y a des dispositifs un peu dans toutes les villes. Il faut que les artistes s’appuient sur ces dispositifs locaux et je reconnais que Metz agit très bien en ce sens.

Vous continuez vos études et notamment une école de commerce. Comment avez-vous fait ces choix ?
Je viens d’un cursus assez classique et la musique a toujours été une passion. J’ai fait mes études à Schuman puis une prépa avant d’intégrer une École de commerce à Bordeaux. J’ai obtenu un double diplôme avec un an en Angleterre, ce qui m’a donné plus d’expériences. Je suis revenu en France pour la "Nouvelle Star" et ça s’est bien combiné avec la fin de mes études. Professionnellement, je voulais travailler dans l’environnement et je pensais que c’était avant toute chose une question économique. Je voulais même partir en Amérique du Sud et travailler pour la protection forestière. En réalité, la musique c’est beaucoup de commerce : il faut une touche commerciale pour pouvoir faire face à des réalités qui sont très dures. Il faut en voir conscience de cela.

En discutant de l’environnement, de votre connaissance des dispositifs locaux pour faire émerger de jeunes artistes…, on peut penser que la politique pourrait vous intéresser un jour. Qu’en pensez-vous ?
Pour l’instant, non. C’est un monde que je découvre petit à petit. En tant que parrain de "Metz Plage" par exemple, je côtoie pas mal d’élus et c’est très enrichissant.

Quels sont vos projets ?
Je vais déjà terminer la tournée avec le groupe et puis, j’ai aussi pas mal de dates en solo. Pour l’album, on compose à fond, on essaie d’utiliser au maximum nos contacts et en fonction de l’avancement, le disque sortira fin d’année ou début de l’année prochaine.
Nikolas LENOIR
Pour en savoir plus, visitez le site officiel de Metz Plage et la page Facebook de Philippe Krier.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Patrick Fiori

    Patrick Fiori

    Gagne ton album "Promesse" !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP