Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Débat > Actualité de NRJ Music Awards > Faut-il boycotter les NRJ Music Awards ?
Débat
lundi 24 janvier 2011 10:17

Faut-il boycotter les NRJ Music Awards ?

Tous les professionnels sont unanimes : la cérémonie des NRJ Music Awards ne représente en rien la réalité du marché musical, n'étant ni plus ni moins qu'une grande cérémonie auto-promotionnelle orchestrée par la radio afin de plébisciter ses artistes en partenariats. Jenifer et M. Pokora ressortent vainqueurs d'une année qui a vu triompher Mylène Farmer ou Christophe Maé. Faut-il boycotter le (non) évènement ?


C'en est presque devenu risible tellement la supercherie est énorme ! La plupart des artistes nommés aux NRJ Music Awards bénéficient de partenariats promotionnels avec la station de radio, laissant pour compte ceux qui ont réellement marqué l'année 2010. Les producteurs et professionnels du disque interrogés par "Le Parisien" sont unanimes: le palmarès a été « bidonné ». « Les gens qui votent sont des gamins qui vont acheter les disques. J'ai été surpris par les résultats mais Jenifer est très proche des gens, c'est une enfant de la Une, de la "Star Ac'". Et elle a déjà battu Mylène Farmer. Les gens ne votent pas pour son disque mais pour elle. Et M. Pokora est très actif sur Internet » se justifie Jacques Grimal, coordinateur de la cérémonie.

Comme le soulignent nos confrères de Puremedias, il faut reconnaître que les victoires de M. Pokora et Jenifer sont étonnantes (notons par ailleurs que l'interprète de la "Chanson de l'année", "Juste une photo de toi", sera prochainement candidat à l'émission "Danse avec les stars", diffusée sur... TF1). Pour infos, le dernier album de Jenifer par exemple, "Appelle-moi Jen", s'est seulement vendu à 42 000 exemplaires depuis fin novembre (32 000 pour M. Pokora), alors qu'à l'inverse, celui de Mylène Farmer, "Bleu noir", paru au même moment, a largement dépassé les 300 000 preneurs, se classant directement n°1. De plus, les résultats détaillés des votes de cette cérémonie sont inaccessibles. Personne n'est capable de dire combien de personnes ont voté dans chaque catégorie, ni combien de pourcentages ont été obtenu.


La panthère se moque-t-elle de ses auditeurs ?


Depuis plus d’une dizaine d’années, mis à part sur la diffusion de ses propres productions ou partenariats en cours, NRJ ne prend aucun risque et trompe ses auditeurs, annonçant à grand renfort de jingles qu'elle est précurseur en matière de hits. En 1998, alors que la France entière plébiscite le single "Belle", extrait de "Notre-Dame de Paris", cette dernière finit par la diffuser en masse lorsque le titre atteint la première place des ventes de disques en France... et la liste est longue ! "L'hymne de nos campagne" de Tryo, "J’traine des pieds" d’Olivia Ruiz, "La lettre" de Renan Luce, Pauline avec "Allo le monde", ou plus récemment Nolwenn Leroy avec "Tri Martolod", diffusée au grand étonnement de ses fans simplement parce qu'elle avait atteint la pôle position du Top Albums, sans le moindre support de la station. Cette dernière aurait d'ailleurs sans doute mérité un prix...

Pour finir, revenons sur un article très juste, récemment paru dans "Libération", et qui en dit long quant à la crédibilité de la cérémonie : « NRJ avait inauguré cette année un nouveau mode de scrutin : les internautes ne pouvaient voter qu'une seule fois par jour et par catégorie. Le but était d'éviter les victoires surprises, comme celle l'an dernier du groupe allemand Tokio Hotel, déjà un peu ringardisé, face aux Black Eyed Peas. Avec ce nouveau mode de votation, NRJ voulait asseoir la légitimité de ses récompenses. Avec dans l'histoire de son palmarès, des artistes comme Eve Angeli (révélation francophone en 2002), Las Ketchup (révélation internationale en 2003), Billy Crawford (artiste masculin en 2003), Kamaro ("Femme Like U", élue chanson de l'année en 2005), le boysband Blue (groupe de l'année en 2005), le groupe d'emo/rock Evanescence (groupe de l'année en 2007), Superbus et Tokio Hotel (groupes de l'année en 2008), Zaho (révélation 2009), Florent Mothe (révélation 2010), et une Jenifer élue, révélation en 2003 et artiste féminine en 2004, 2005, 2006, 2008, 2009, et 2011 donc, les NMA auraient en effet bien eu besoin d'un surplus de crédibilité ».
Thierry CADET

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP