Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Madonna > Madonna vue par Virginie Despentes : "Elle est bandante"
C'est dit !
samedi 09 janvier 2016 10:19

Madonna vue par Virginie Despentes : "Elle est bandante"

Nouvelle membre du jury Goncourt, Virginie Despentes a été invitée par le magazine "Elle" à dresser le portrait de Madonna dans son dernier numéro : "Elle sait qu'on ne pourra plus retirer sa couronne".
Crédits photo : Montage Pure Charts
Pour son dernier numéro de 2015, Elle célèbre Madonna en la faisant poser en Une, avec comme accroche "Pourquoi elle est indétrônable". Et pour l'occasion, le magazine a demandé à la romancière Virginie Despentes, fervente féministe et nouvelle venue dans le jury Goncourt, de dresser le portrait de la Queen of Pop. Et justement l'écrivaine a de quoi dire puisqu'elle assure s'être réconciliée avec la star. « Je m'étais éloignée de Madonna, depuis un moment » écrit-elle, couvrant de louanges l'ère "Confessions On A Dance Floor" sorti il y a déjà dix ans : « Madonna avait 47 ans. Elle chantait "Hung Up" en délivrant une impeccable performance cardio-squat. Elle inventait un corps : celui de la presque quinquagénaire en justaucorps et en pleine possession de ses moyens ; elle inventait une énergie faite de brutalité, d'efficacité et de débordement contrôlé. Madonna ne repousse pas les frontières : elle imagine de nouveaux pays ».

"Ça devrait être pathétique. C'est sublime"


« Madonna est bandante » ose Virginie Despentes, éblouie par son attitude dans le clip bling-bling de "Bitch I'm Madonna" : « J'ai pensé : indétrônable. Qu'est-ce que c'est que cette quasi-sexagénaire qui crapahute à quatre pattes dans les couloirs d'une fête insensée, grimpe sur le dos des gamines, tape sur les fesses des garçons et se vautre sur le sol en réaffirmant, hilare et délurée : "Bitch I'm Madonna" ? Ça devrait être pathétique. C'est sublime ». Pour elle, « l'attitude, ça ne se photoshope pas » : « Madonna a l'âge de faire profil bas. On entend dire, sur le ton désolé qu'on prend pour énoncer des vérités qui ne font pas plaisir à entendre mais qui sont le constat lucide des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter : "Elle refuse de vieillir, c'est triste, il faut savoir renoncer". Ce qu'on ne demandera jamais ni à George Clooney, ni à Clint Eastwood, ni à Harrison Ford, on l'exigera de Madonna ».

"Elle fait ce qu'elle a toujours fait : ce qui ne se fait pas"


Selon l'auteure de "Bye Bye Blondie", « c'est un tabou qu'elle brise. (...) Elle reste du côté de l'inconvenance. Elle fait ce qu'elle a toujours fait : ce qui ne se fait pas ». Virginie Despentes raconte ensuite son ressenti en assistant au "Rebel Heart Tour" à Bercy : « Son corps quand elle entre sur scène semble minuscule, une petite bestiole blonde et pourtant elle s'empare du show. Elle mène une troupe de danseurs et d'acrobates à qui elle laisse de plus en plus de place. Aujourd'hui, pour la première fois de sa carrière, on a l'impression que Madonna a compris qu'elle est Madonna. Elle a conquis son territoire. Elle sait qu'on ne pourra plus retirer sa couronne ».


Le mini-concert de Madonna improvisé ensuite Place de la République ? « On peut hurler à la récupération. Mais on peut aussi s'incliner : quel meilleur endroit, quelle meilleure chanson, quel meilleur timing, quelles meilleures images pour dire qu'elle pense à nous ? ». Elle aussi dans la provocation, Virginie Despentes rêve d'une toute autre version de l'histoire : « Personnellement, j'aurais adoré qu'elle déboule place de la République topless et string de cuir, un étendard "Fuck Daech" dans une main et un drapeau "Et le FN aussi" dans l'autre, et qu'elle chante "Holiday". Parce que c'est bien ce qu'elle représente qui est visé, en tirs croisés, à Paris ».

Madonna, "la salope assumée"


Car Madonna « incarne à tour de rôle la salope assumée, le droit à se réinventer, à être plusieurs personnes au cours d’une seule vie, la maternité hors mariage, la maternité adoptive, la mixité des influences, le non-respect des codes attribués aux genres, la pédalerie triomphante, l’invention d’une autre maturité, le refus d’abdiquer, la liberté de désir, et par-dessus tout l’exaltation du corps pour le corps, pas pour produire, ni reproduire ni pour séduire – juste pour le plaisir de plonger à pleine peau dans cette exaltation d’être un corps en mouvement, rempli d’enthousiasme et en accord avec ce qui en chacun de nous déborde, dépasse et peut déranger » selon Virginie Despentes, se remémorant ensuite des étapes cruciales de la carrière de la Reine de la pop associée à tant de tubes dont "Like a Prayer" et "Like A Virgin".
Julien GONCALVES
Retrouvez l'actualité de Madonna sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "Rebel Heart" de Madonna sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Madonna :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ophélie Winter ? Que devient... Ophélie Winter ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP