Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Actualité de Linkin Park > Mort de Chester Bennington : Linkin Park en 5 titres emblématiques
Dossier spécial
vendredi 21 juillet 2017 14:46

Mort de Chester Bennington : Linkin Park en 5 titres emblématiques

Le monde entier pleure la disparition de Chester Bennington, le leader charismatique de Linkin Park. De "In the End" à "Numb" en passant par "Burn It Down", retour sur les 5 titres qui ont marqué la carrière de la bande.
Crédits photo : WEA / James Minchin
Suite à l'annonce tragique de la mort de Chester Bennington, Pure Charts revient sur la carrière de Linkin Park, débutée en 1996 sans le leader mais avec Mark Wakefield, avant de se terminer avec "One More Light", dernier album du groupe suite au suicide de sa voix emblématique. Retour sur 5 titres phares du répertoire de Linkin Park.

"In the End"





A ses débuts, Linkin Park chantait déjà la fin. Après trois singles prometteurs, c'est bien "In the End" qui a permis au groupe de Chester Bennington d'exploser dans le monde entier en l'an 2000. Notes de piano mélancoliques, guitares hurlantes, phrasé hip-hop, paroles torturées sur le temps qui passe et l'espoir de se relever après un coup du sort. Tout était réuni pour envahir les radios. « I tried so hard and got so far / But in the end, it doesn't even matter / I had to fall to lose it all / But in the end, it doesn't even matter » clame le leader sur ce titre déterminant qui a lancé la carrière internationale de Linkin Park. Et permis à l'album "Hybrid Theory" d'écrire le premier chapitre de la légende du groupe, avec plus de 11 millions de ventes rien qu'aux Etats-Unis !


"Numb / Encore"





A chaque album de Linkin Park, son tube. Pour "Meteora" (2003), Linkin Park a choisi "Numb" comme troisième extrait. Si le titre a connu un beau succès à sa sortie, c'est surtout sa version remixée avec Jay-Z qui a pris d'assaut les classements internationaux. En alliant leurs univers diamétralement opposés, les deux parties ont brisé les frontières et lancé une tendance. Baptisé "Numb / Encore", le titre - sans clip - s'est classé numéro un en Europe, dont quatrième en Allemagne et cinquième en France, et a remporté le Grammy Award de la meilleure collaboration rap en 2006. Ce carton a motivé Jay-Z et Linkin Park à enregistrer l'EP "Collision Course" sorti en 2004, composé de mash-up entre leurs titres. Mythique !

"Shadow of the Day"





Pour séduire les plus sceptiques, refroidis par les titres enragés de la bande, Linkin Park a voulu prouver qu'il était bien plus que de l'énergie rock à l'état pur. Alors, pour toucher les plus sensibles en plein coeur, Chester Bennington et ses acolytes ont montré une facette plus mélancolique sur la ballade "Shadow of the Day". L'une de leurs plus belles chansons. Extrait de l'album "Minutes to Midnight" (2007), porté par le hit "What I've Done", le titre évoque le décès d'un proche et la difficulté à accepter de le laisser s'en aller... Le clip, lui, montre une émeute dans les rues de Los Angeles, à base de cris, violence et cocktails molotov. Chester Bennington traverse cette révolution urbaine, comme invincible. Puissant !

"Burn It Down"





Le rock a peu à peu été délaissé par le public. Alors Linkin Park s'est adapté aux tendances avec l'album "Living Things" sorti en 2012. Et "Burn It Down" fut le premier extrait à mettre en lumière ce nouveau style, mêlant guitares hurlantes et électro. Très accessible, plus lumineux, aidé d'un clip futuriste, le morceau baigné de synthés a fait le pont entre l'ancien son du groupe et les nouvelles sonorités prisées par les auditeurs. Après cette expérience, Linkin Park a d'ailleurs publié son deuxième album de remixes "Recharged", présenté avec "A Light That Never Comes" enregistré avec Steve Aoki. Un nouveau grand écart...



"Heavy"





Les fans de Linkin Park ont été déroutés à la première écoute de "Heavy", premier extrait du nouvel album "One More Light". A la surprise générale, le groupe rock a opéré un virage pop après la déconvenue commerciale du projet "The Hunting Party". Pour retrouver le sommet des classements et s'ouvrir à plus large public, la bande a fait appel à Julia Michaels et Justin Tranter, les auteurs des tubes "Sorry" de Justin Bieber ou "Good for You" de Selena Gomez. On est loin des grosses productions des débuts... Enregistré avec Kiiara, "Heavy" témoigne pourtant du mal-être qui habitait Chester Bennington. « Yeah I drive myself crazy / Cause I can't escape the gravity » chantait-il, avant de scander « Why is everything so heavy? ». Un dernier témoignage qui prend tout son sens aujourd'hui.
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Linkin Park - IN MY REMAINS
Linkin Park
Clip Linkin Park - TINFOIL
Linkin Park
Clip Linkin Park - ROADS UNTRAVELED
Linkin Park
Clip Linkin Park - VICTIMIZED
Linkin Park
Clip Linkin Park - SKIN TO BONE
Linkin Park

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP