Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Actualité de Lady Gaga > Lady Gaga, une "horrible" popstar : ses 5 moments les plus terrifiants
Dossier spécial
samedi 31 octobre 2015 12:00

Lady Gaga, une "horrible" popstar : ses 5 moments les plus terrifiants

Pour célébrer Halloween, célébrons la plus terrifiante des popstars : Lady Gaga ! Du clip de "Bad Romance" à son rôle dans "American Horror Story", retour sur les moments les plus macabres d'une artiste psychédélique.
Crédits photo : Montage Pure Charts / DR

"Bad Romance"





Le mythe Gaga part un petit peu de là. A la tête de deux tubes planétaires avec "Just Dance" et "Poker Face", la popstar d'origine italienne a véritablement façonné son image twisted grâce à "Bad Romance", le premier extrait de la réédition de son premier album. Rebaptisé "The Fame Monster", ce volume enrichi de 8 pistes (dont le hit "Alejandro") est introduit par cette chanson dark-pop évoquant un amour toxique. Ou plutôt, si on lit entre les lignes, la relation malsaine, presque sado-masochiste, qu'elle entretient avec l'industrie de la musique - et par extension la gloire.

Dans son clip signé Francis Lawrence ("Je suis une légende", "Hunger Games"), Gaga apparaît comme une esclave sexuelle droguée, un pur produit contrôlé, projetée dans un univers glaçant dont elle va maîtriser peu à peu les codes. Cercueils en forme d'oeufs, croix de sang, bêtes à cornes, cage de fer, flammes, robe en ours polaire (option mâchoires apparentes), squelette et cendres... Tour à tour jeune débutante privée de sens, demoiselle lunaire aux yeux écarquillés ou femme de pouvoir, de sexe et d'argent, Lady Gaga montre alors qu'elle est une artiste à plusieurs visages. Et parfois, ceux-ci sont terrifiants !





Sa mort aux MTV Video Music Awards





Quelques semaines plus tôt, Lady Gaga avait déjà versé dans l'horreur la plus macabre à l'occasion des MTV Video Music Awards, en 2009. La postérité ne retiendra de cette cérémonie que le dérapage de Kanye West, qui donnera lieu à un séisme médiatique bientôt nommé le Taylorgate. Pourtant, la chanteuse livrait ce soir de septembre une prestation époustouflante sur "Paparazzi". Là encore, ce sont les vices se cachant derrière le strass et les paillettes que la popstar avait choisi de dévoiler... à sa façon.

Dans une mise en scène digne du "Fantôme de l'Opéra", Lady Gaga s'élève ainsi lentement sur la scène du Radio City Music Hall de New York, vêtue d'un accoutrement très glamour composé de perles, de plumes, de longues bottes blanches, d'une tenue immaculée et d'un masque. Entourée de danseurs au milieu d'escaliers de marbre et de chandeliers, la popstar enchaîne les pas de danse, bondit d'un bout à l'autre de la scène tout en assurant avec aisance son interprétation vocale. Puis, alors qu'elle se jette sur un piano pour un interlude déchainé, Lady Gaga revient vers son public, le corps tâché de sang, la main portée à la poitrine. Dans un déluge d'éclairs, elle finira sans vie pendue au bout d'un crochet. Glauque à souhait ! Après la cérémonie, Lady Gaga commentera sa performance avec ces mots : « Je voulais montrer cette part funeste de la célébrité, que nous adorons voir. Tuons-nous les stars ou se tuent-elles toutes seules ? Est-ce qu'elles veulent la gloire, en ont-elles besoin ou essaient-elles d'y échapper ? Sont-elles intimidées par les caméras ? Jalouses quand elles se braquent sur d'autres ? ».





La robe en viande


Crédits photo : Montage Pure Charts / Abaca
La mise en scène de sa propre mort aux MTV VMA a forgé sa légende, celle d'une artiste prête à repousser sans cesse les limites de l'art, pour l'art. Alors comment faire, l'année suivante, pour marquer autant les esprits ? Cette fois-ci, pas de scène... mais un tapis rouge aussi saignant que la robe qu'elle choisit de porter ce soir-là. Signée du créateur argentin Franc Fernandez, celle-ci est entièrement composée de morceaux... de boeuf. Un steak en guise de couvre-chef, une bavette en sac à main et hop ! Lady Gaga fait bondir les associations de défense des animaux, s'assurant au passage une polémique (et une vitrine) sans précédent. « La robe a plusieurs interprétations mais pour moi elle veut dire que si on ne se bat pas pour ce en quoi on croit, si on ne se bat pas pour nos droits, bientôt nous n'aurons pas plus de droits que la viande sur nos os » se justifiera-t-elle. L'accoutrement fera fureur aux États-Unis pour Halloween. Aujourd'hui, la "pièce" est devenue objet de collection : conservée par un traitement spécial et repeinte pour avoir l'air plus "fraîche", la robe faisandée est exposée depuis peu au Temple du Rock and Roll à Cleveland.





"Born This Way"





Forcément très attendue après le carton planétaire de "The Fame Monster", Lady Gaga assure en 2011 que le single de son retour est « l'hymne de toute une génération ». Et malgré un excès de zèle, elle n'aura pas tort puisque "Born This Way", accusé à sa sortie d'être copié sur "Express Yourself" de Madonna, est aujourd'hui l'un des porte-étendards de la communauté LGBT. Sa popularité ? C'est à son clip terrifiant que la chanson la doit ! Inspirée par les visions surréalistes de peintres comme Salvador Dali ou Francis Bacon, la vidéo de Nick Knight fait de Lady Gaga la reine alien d'une nouvelle race « née sans préjugés ». Entre des triangles roses et l'apparition furtive d'une licorne, la chanteuse pond des oeufs dans une cascade de fluides, subit une lithotomie, convie le Diable, aligne les références à la mythologie romaine avant de s'acoquiner avec des têtes flottantes ou de prendre les traits d'un zombie aux côtés de Rick Genest, un mannequin tatoué de la tête aux pieds à la manière d'un mort-vivant. Dans plusieurs scènes, elle arbore des prothèses aux épaules et au visage lui déformant les traits à la manière d'une créature extra-terrestre... Non, le clip ne peut décemment pas être vu par tous. La Mother monster a encore frappé !





La série "American Horror Story"





Un rôle taillé sur mesure ! Les fans en rêvaient, Ryan Murphy l'a fait : le génie créatif (et dérangé) se cachant derrière les succès de "Nip Tuck" et "Glee" a décidé de faire de Lady Gaga la star de son oeuvre la plus noire : "American Horror Story". OVNI télévisuel de par sa construction anthologique, où chaque saison propose une histoire n'ayant aucun lien avec les autres, "AHS" excelle dans l'art de jouer sur nos peurs infantiles et irraisonnées. Chaque épisode est construit comme un train fantôme où l'on passe d'une frayeur à l'autre... tout en ayant hâte de découvrir le prochain rebondissement. On en ressort traumatisé, content d'avoir survécu à cette expérience sensorielle, presque perverse, où le malaise s'invite systématiquement.

Horreur et glamour ? De quoi faire frémir Lady Gaga ! Dans la cinquième saison du show américain, la chanteuse se glisse dans la peau d'une comtesse aux pulsions meurtrières prénommée Elizabeth. Un nom qui n'a pas été choisi au hasard puisqu'il évoque la comtesse hongroise Élisabeth Báthory, accusée d'avoir assassiné au XVIème siècle des centaines de jeunes femmes afin de se baigner dans leur sang pour rester éternellement jeune... Et Lady Gaga fait honneur à son illustre prédécesseur. Terrifiante et machiavélique, elle crève l'écran dans la peau d'une noble décadente accro à la poudre, à la chair et au parfum de mort. Il suffit, pour s'en convaincre, d'admirer son entrée théâtrale durant le premier épisode : une scène d'orgie qui se termine en bain de sang. Jubilatoire !

Yohann RUELLE
Plus d'infos sur Lady GaGa sur son site officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Lady Gaga sur Pure Charts.
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Lady Gaga :
Clip Lady Gaga - Applause
Lady Gaga
Clip Lady Gaga - Scheiße
Lady Gaga
Clip Lady Gaga - White Christmas
Lady Gaga
Clip Lady Gaga - Bloody Mary
Lady Gaga
Clip Lady Gaga - Heavy Metal Lover
Lady Gaga

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Tokio Hotel

    Tokio Hotel

    Assiste à la pré-écoute de l'album !
  • Concours Ménélik

    Ménélik

    Des places pour "L'âge d'or du rap français"

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP