Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Kendji > "Travelo" : Florent Peyre présente ses excuses face à la polémique
C'est dit !
jeudi 03 septembre 2015 13:01

"Travelo" : Florent Peyre présente ses excuses face à la polémique

Suite à la vive polémique déclenchée par sa parodie de Conchita Wurst et Kendji Girac, intitulée "Travelo" et accusée de discrimination, l'humoriste Florent Peyre a présenté ses excuses par le biais des réseaux sociaux.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Vendredi dernier, TF1 a créé la controverse avec l'émission "La Grande soirée des parodies" en diffusant un sketch de l'humoriste Florent Peyre intitulé "Travelo". Parodie d'un clip, celui-ci mettait en scène une certaine "Kendjita Wurst"... La rencontre inédite entre Conchita Wurst, le drag queen vainqueur de l'Eurovision en 2014, et Kendji Girac, le grand gagnant de "The Voice" saison 3 la même année ! Dans une baignoire remplie de roses ou entouré d'étalons musclés, Kendjita alignait des jeux de mots sur sa double identité homme-femme. « Y'a deux cerises sur le gâteau », « Une femme avec un cadeau », « Je suis une femme qui le vaut bien, j'ai la gaule du matin », « Profession camionneur, mais je ressemble à ta soeur », « Je fais de la danse et du rugby, je reste debout pour faire pipi »... Des paroles imprimées sur l'air de "Color Gitano" qui n'ont guère plu aux associations LGBT.




Un "hymne à la dérision et à la liberté"


Outrés, le site communautaire Yagg et le centre LGBT de Dijon ont accusé Florent Peyre de faire preuve de discrimination.« Travelo est une insulte transphobe. Des personnes trans meurent, rouées de coups, après avoir entendue cette insulte. Vous êtes la honte de ce pays TF1 » s'est insurgée l'association CIGaLes sur les réseaux sociaux. Si la première chaîne s'est murée dans le silence, Florent Peyre a pris la plume pour présenter ses excuses suite à l'ampleur prise par la polémique.

Remerciant d'abord « celles et ceux qui ont ri devant le clip de Kenjita », l'humoriste a fait amende honorable et assuré qu'il ne voulait blesser personne. « Si cette parodie a heurté la sensibilité de certains d'entre vous, j'en suis désolé. Mais gardons tout de même présent à l'esprit que c'est un sketch dont le but est d'amuser et de divertir et en aucun cas d'attiser la haine envers qui que ce soit » a-t-il tenu à souligner. Selon lui, l'attention s'est focalisée sur certains traits d'humour de sa chanson sans mettre en évidence son appel à la tolérance. « De nombreuses paroles de ma chanson ont été reprises, mais jamais le dernier couplet qui dit : "C'est vos regards croisant le mien / C'que vous pensez je m'en fous bien", "Je suis monsieur, je suis madame / Ce n'est pas un drame" » regrette-t-il. Pour Florent Peyre, cette parodie est « un hymne à l'autodérision, au respect d'autrui et à la liberté de chacun à vivre sa vie comme il l'entend ». « Respectons-nous, parlons-nous, aimons-nous et rions ensemble de nous-même et des autres » a-t-il conclu pour apaiser les tensions. Excuses acceptées ?
Yohann RUELLE
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Dans l'actu musicale

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Clips : le nouveau créneau des grandes marques Clips : le nouveau créneau des grandes marques

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Ménélik

    Ménélik

    Des places pour "L'âge d'or du rap français"

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP