Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Jane Birkin > Clip "Ta sentinelle" : Jane Birkin chante l'amour qui se fane et les regrets
Clip
mercredi 14 octobre 2020 16:00

Clip "Ta sentinelle" : Jane Birkin chante l'amour qui se fane et les regrets

Attendu le 20 novembre, le nouvel album de Jane Birkin "Oh ! Pardon tu dormais…" s'offre un troisième extrait. Après "Jeux interdits" et son duo avec Etienne Daho, l'icône se laisse gagner par les souvenirs dans le clip mélancolique de "Ta sentinelle". A découvrir sur Pure Charts !
Crédits photo : YouTube
On aurait presque pu penser qu'elle avait raccroché le micro définitivement. Et pourtant, 12 ans après son dernier disque de chansons originales, Jane Birkin a retrouvé l'étincelle de l'inspiration grâce à sa rencontre artistique avec Etienne Daho. En compagnie du compositeur Jean-Louis Piérot, le parrain de la pop française lui a confectionné un disque sur-mesure inspiré de la pièce "Oh ! Pardon tu dormais…" que l'artiste britannique présentait en 1992 pour raconter l'histoire d'un couple qui s'aime et se déchire. « Dès que j'ai commencé à travailler avec lui, c'est parti tellement vite, tellement gaiement. J'étais avec quelqu'un qui m'avait totalement comprise, qui voulait me mettre en valeur. Il me demandait constamment si les chansons qu'il composait m'allaient, s'il ne m'avait pas trahie (...) Il était tendre comme un amant » atteste Jane Birkin au micro de Terrafemina, comblée d'avoir retrouvé goût à la musique après des années noires marquées par la perte de sa fille Kate Barry en 2013.


Le public aura le loisir de découvrir l'intégralité de l'album "Oh ! Pardon tu dormais…" le 20 novembre prochain. Deux extraits envoûtants ont été lancés en éclaireur : le single "Les jeux interdits", évoquant de tendres souvenirs de ses filles Kate et Charlotte Gainsbourg, et la chanson-titre partagée avec Etienne Daho. En guise de troisième extrait, Jane Birkin a jeté son dévolu sur "Ta sentinelle", une ballade où la mélancolie pointe à chaque mot, chaque phrase.

"J'suis devenue n'importe qui"


Selon l'artiste de 73 ans, le texte évoque « des années après, les amertumes provoquées par un coup de foudre fatal », autrement dit l'impact du temps sur un couple : « Les débuts amoureux sont si miraculeux, mais comme une course de cent mètres, ça ne peut pas tenir la distance ». Sur un air de guitare offrant de la légèreté à cette chanson empreinte de nostalgie, Jane Birkin porte « un regard mélancolique et envieux sur les amants, qui comme nous autrefois, nous embrassions sous les portes cochères, ne perdant pas une seconde pour nous jeter l'un sur l'autre ». « L'érotisme des mouvements furtifs, secrets, cet état béni et cette vision à laquelle personne ne reste insensible. Les détails âpres, précis : son parfum, son pull rouge, le manteau… Cette absence atroce, rester près de l'autre pour l'apaiser sans quoi il ne peut pas trouver le sommeil » énumère-t-elle dans une note d'intention.

Dans le superbe clip de "Ta sentinelle" réalisé par Romain Winkler ("Le jardin" d'Etienne Daho), Jane Birkin apparaît comme un fantôme qui contemple avec convoitise un jeune couple épris de passion durant leur escapade en Bretagne, pour un week-end au bord de la mer. S'agit-il de deux étrangers ou d'une incursion dans sa propre mémoire ? La vidéo se garde bien de nous le dire...

Découvrez le clip "Ta sentinelle" de Jane Birkin :
Yohann RUELLE
Pour en savoir plus, visitez janebirkin.net.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Jane Birkin sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés