Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Indochine > Nicola Sirkis (Indochine) agacé par les critiques : "Je m'en suis pris plein la gueule"
C'est dit !
samedi 23 septembre 2017 10:28

Nicola Sirkis (Indochine) agacé par les critiques : "Je m'en suis pris plein la gueule"

En près de quarante ans de carrière, Indochine s'est bâti un empire. Mais Nicola Sirkis, lassé, fait le point sur les critiques et rumeurs qu'il doit essuyer régulièrement : "Je suis de moins en moins patient".
Crédits photo : Bestimage
Indochine est au sommet de sa carrière. Malgré des débuts difficiles, le groupe emmené par Nicola Sirkis savoure actuellement sa popularité avec le beau succès de son album "13". Porté par les titres "La vie est belle" ou "2033", le disque est entré numéro un des ventes avec 73.200 exemplaires écoulés en première semaine. Soit le deuxième meilleur démarrage de l'année. Il conserve d'ailleurs la pole position cette semaine pour près de 100.000 ventes en deux semaines ! Pourtant, le groupe a déjà pensé « plein de fois » à tout arrêter. « C'est une sorte de soupape de sécurité qu'on se donne quand la pression est trop forte. On a envie de respirer un petit peu... Je pense que tout le monde se dit ça, vous, nous... » a confié la bande dans une interview à Pure Charts.

"On me fait passer pour un dictateur, je ne comprends pas"


D'ailleurs, les rumeurs autour d'Indochine, Nicola Sirkis a du mal à les supporter. « Il y a des livres sur nous, des reportages, je n'ai pas envie de tout contredire... J'ai commencé à écrire ma version de l'histoire, peut-être que j'irai au terme un jour. Et à la fois, il y a aura toujours des gens pour raconter une autre version » lance-t-il dans un entretien avec Paris Match, presque découragé d'avance. Pour autant, il assure que les critiques sont moins dures à vivre qu'avant : « Mais quand on me fait passer pour un dictateur, je ne comprends pas. Si un chef d'entreprise s'occupe mal de sa boîte, elle coule. Donc oui, j'entends que je casse les couilles des gens. Mais de ceux qui travaillent mal ». Pour Nicola Sirkis, ça n'a pas toujours été facile : « Je m'en suis pris plein la gueule ».


D'ailleurs, le leader d'Indochine a confirmé son envie parfois de baisser les bras. « Ça m'arrive de plus en plus souvent parce que je suis de moins en moins patient. Je prends moins de pincettes. En quarante ans, j'en ai vu des vertes et des pas mûres, on a quand même été virés de notre maison de disques actuelle parce que les boys bands étaient à la mode. Que sont devenus Alliage, les 2Be3 ou G-Squad ? » lâche-t-il, avant de conclure par : « Je n'en veux à personne. Mais je n'oublie pas ». Le message est passé !
Julien GONCALVES
Plus d'infos sur leur site internet officiel d'Indochine et leur page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez le dernier album d'Indochine sur Pure Charts.
Indochine en interview
09/09/2017 - A l'occasion de la sortie de l'album "13" d'Indochine, Pure Charts a rencontré Nicola Sirkis et Oli de Sat pour une interview. Les deux membres racontent la genèse du disque, leur lien avec leurs fans, la grosse tête, le phénomène "J'ai demandé à la lune", et évoquent même leurs adieux. Rencontre ...
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Indochine :
Clip Indochine - Thea sonata
Indochine
Clip Indochine - College boy
Indochine
Clip Indochine - Belfast
Indochine
Clip Indochine - Traffic Girl
Indochine
Clip Indochine - Salome
Indochine

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP