Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Hommage > Actualité de Idir > Mort d'Idir : Patrick Bruel, Amel Bent... Les hommages se succèdent
Hommage
lundi 04 mai 2020 11:31

Mort d'Idir : Patrick Bruel, Amel Bent... Les hommages se succèdent

La mort d'Idir, samedi soir à l'âge de 70 ans, a laissé un grand vide dans la musique kabyle. De nombreuses célébrités, de Zidane à Patrick Bruel en passant par Akhenaton ou le président Emmanuel Macron, ont rendu hommage au chanteur.
Crédits photo : Guillaume Gaffiot /Bestimage
C'était l'une des plus grandes voix du monde kabyle. Le chanteur algérien Idir est décédé samedi soir à Paris à l'âge de 70 ans, des suites d'une embolie pulmonaire. Très vite, les hommages ont afflué pour saluer la mémoire du chanteur derrière "A vava inouva". Tout d'abord le président algérien Abdelmadjid Tebboune, qui s'est fendu d'un tweet en hommage : « J'ai appris avec une immense tristesse la nouvelle du décès [d'Idir], une icône de l'art algérien. Avec sa disparition, l'Algérie perd un de ses monuments ». De nombreux joueurs de l'équipe nationale de foot algérienne lui ont également rendu hommage. Autre star du ballon rond et véritable admirateur du chanteur, Zinedine Zidane a exprimé sa peine sur Instagram : « Triste nouvelle. Nous venons d’apprendre la disparition d’un homme que nous aimons profondément, un homme courageux et un exemple! Tu as marqué mon enfance en famille. Je n’oublierai jamais notre rencontre. Repose en paix ». La star du football avait pu rencontrer son idole sur le plateau de Michel Drucker en 2002.

"La grande voix de la Kabylie s’en va"


La perte d'une légende de la musique kabyle a ému de nombreuses stars françaises. Patrick Bruel fut l'un des premiers à réagir, rappelant qu'il a partagé un duo avec Idir, "Les larmes de leurs pères", en 2012 : « La grande voix de la Kabylie s’en va (...) Ce duo et cette rencontre resteront gravés. Au revoir Monsieur ». Sur les ondes de RFI, Maxime Le Forestier s'est souvenu de moments partagés avec l'artiste : « C’était un homme exquis, une sorte de prince parce qu’il régnait quand même sur la chanson kabyle, sans partage quasiment. C’était un grand mec ». Amel Bent a de son côté partagé une story sur Instagram pour exprimer sa peine.

Le décès d'Idir a également touché le monde du rap. Ainsi, Rim'K dit « au revoir » à « Tonton » Idir, tandis que Fianso rappelle à quel point il était un « monument ». Abd Al Malik se souvient d'un « immense humaniste » et Grand Corps Malade, qui a collaboré avec lui, parle d'un « monument absolu chez les Kabyles ». Akhenaton d'IAM, qui a également partagé un duo avec Idir, exprime sa reconnaissance : « Nous sommes tellement tristes de la disparition de notre ami Idir et en même temps tellement heureux d'avoir connu un tel homme, d'avoir fait de la musique ensemble, et pris quelques cours de géologie ... tu vas nous manquer... ».

"La poésie de ses chansons continuera longtemps de résonner"


Du côté des politiques français, la maire de Paris Anne Hidalgo salue « son engagement humaniste [et] son engagement pour la culture Kabyle », tout comme Rachida Dati ou Frank Riester. Enfin, le président Emmanuel Macron a à son tour honoré la mémoire du chanteur dimanche soir : « Une voix unique s’est éteinte. Idir chantait ses racines kabyles avec la mélancolie d’un exilé et la fraternité des peuples avec les espoirs d’un humaniste. La poésie de ses chansons continuera longtemps de résonner d’une rive à l’autre de la Méditerranée ».









Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés