Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Décès > Actualité de Helen Reddy > Mort de Helen Reddy, la chanteuse derrière l'hymne féministe "I Am Woman"
Décès
mercredi 30 septembre 2020 14:37

Mort de Helen Reddy, la chanteuse derrière l'hymne féministe "I Am Woman"

Helen Reddy, chanteuse australienne rendue célèbre grâce à sa chanson "I Am Woman", devenue un hymne féministe dans les années 70, est décédée à l'âge de 78 ans.
Crédits photo : Bestimage
C'est une figure du mouvement des droits des femmes qui s'éteint. La chanteuse et activiste Helen Reddy est décédée mardi 29 septembre à Los Angeles à l'âge de 78 ans. Ce sont ses enfants qui ont annoncé la triste nouvelle dans un communiqué relayé sur la page Facebook de l'artiste. « C'est avec le plus lourd des coeurs que nous vous annonçons que Helen Reddy est partie. Elle a quitté la scène mondiale ce 29 septembre 2020, mais sa musique, son héritage, et son impact resteront vivants » écrit sa famille, l'âme en peine face à cette disparition. « Elle a été une mère et une grand-mère formidable ainsi qu'une femme vraiment formidable » ont souligné ces deux enfants. Atteinte de démence depuis 2015, la chanteuse vivait depuis des années dans une maison spécialisée pour célébrités.

Un coup d'éclat aux Grammys


Née le 25 octobre 1941 à Melbourne, en Australie, Helen Reddy avait un pied dans le show-business depuis toute petite par le biais de sa mère Stella Campbell, actrice, chanteuse et danseuse reconnue, et son père Max Reddy, auteur, producteur et comédien. Dès son plus jeune âge, l'artiste se produisait dans des vaudevilles et rêvait du feu des projecteurs. Son déménagement aux Etats-Unis à la fin des années 60 aura scellé son destin. Signant une série de chansons classées dans les charts US comme "I Believe in Music", "I Don't Know How to Love Him", "Crazy Love" ou "No Sad Song", la musicienne accédera à la gloire en 1972 avec "I Am Woman", hymne féministe devenu durant la décennie le cri de ralliement du mouvement de libération des femmes. En 1973, au moment où elle remportait le Grammy Award de la Meilleure chanson pop, Helen Reddy s'était illustrée en remerciant Dieu « car elle rend tout possible » durant son discours, en utilisant sciemment un profond féminin.

Deux autres tubes marqueront la suite de sa carrière : "Delta Dawn" et "Angie Baby", tous deux propulsés en tête du classement Billboard. La musicienne avait continué de sortir des disques jusqu'en 2002, date à laquelle elle a officiellement pris sa retraite à l'issue d'un concert avec l'Orchestre Symphonique d'Edmonton et l'album "Greatest & Latest". En 2019, un film adapté de sa vie, intitulé "I Am Woman", a vu le jour pour raconter son histoire d'amour puis son divorce avec son mari et manager Jeff Wald, sur fond de musique et de militantisme.

Regardez Helen Reddy chanter "I Am Woman" :
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos) Les pires playbacks diffusés en TV (vidéos)

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés