Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Green Day > Clip "Oh Yeah!" : Green Day dénonce la violence et le culte de la starification
Clip
dimanche 19 janvier 2020 16:14

Clip "Oh Yeah!" : Green Day dénonce la violence et le culte de la starification

Green Day va faire de "Oh Yeah!" son nouveau pamphlet. Avec le clip de "Oh Yeah!", le groupe dénonce le culte de la personnalité et la violence aux Etats-Unis. Regardez !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Rebranchez les guitares : Green Day est de retour. Quatre ans après "Revolution Radio", le trio punk-rock met toujours en avant sa veine engagée avec "Father of All...", nouvel album attendu le 7 février. « Le rock a perdu ses c***lles. Nous allons faire un sachet de thé avec tous ces co**ards. Le plus méchant groupe de rock de la planète qui en a encore quelque chose a foutre (...) Danse, tribalisme, anxiété, joie, violence, drogue, picole, chansons dangereuses pour gamins dangereux. Notre devise ? "Rien ni personne ne dit "je t'emm*rde" comme une licorne" » indique le chanteur Billie Joe Armonstrong dans un communiqué cash. Après le morceau-titre puis "Fire, Ready, Aim", le groupe enchaîne aujourd'hui avec "Oh Yeah!" un troisième extrait plus calme mais toujours aussi engagé.

"Everybody is a star, everybody got a scar"


Au milieu « d'une foule pleine d'anges et de démons », Billie Joe Armstong se questionne sur l'état du monde dans lequel il vit. Dénonçant, l'absurdité de la starification, la démocratisation des armes, Green Day pointe du doigt : « I got blood on my hands in my pockets / That's what you get turning bullets into rockets (Rockets) / I am a kid of a bad education / The shooting star of lowered expectation / Everybody is a star (Star) / Got my money and I'm feeling kinda low (Feeling kinda low) / Everybody got a scar (Scar) / Ain't it funny how we're running out of hope? ». En interview, Billie Joe Armstrong explique : « Il s'agit en quelque sorte d'être flippé par la polarisation dans laquelle nous vivons en ce moment. Que ce soit les enfants qui se font tirer dessus dans les écoles ou ce qui se rapproche le plus du fascisme en Amérique ».

Un constat que l'on retrouve dans le clip de "Oh Yeah!" où chaque personnage, tel un Narcisse moderne, se regarde via un miroir ou un écran de téléphone, oblitérant totalement le monde extérieur. « Nous allons faire une fête pour l'apocalypse et toi et ton quart d'heure de gloire sont invités » prévient le trio. "Oh Yeah!" contient d'ailleurs un sample de la reprise de la chanson "Do You Wanna Touch Me" par Joan Jett. La version originale était interprétée par Gary Glitter, musicien américain des années 70 impliqué dans plusieurs affaires de pédophilie. Green Day a annoncé que les royalties seront reversées à deux associations venant en aide aux victimes d'abus sexuels, International Justice Mission et RAINN. Le groupe sera la tête d'affiche de la tournée mondiale "Hella Mega Tour", en compagnie de Fall Out Boy et Weezer, qui passera notamment à Paris La Défense Arena le 13 juin 2020.

Regardez le clip de "Oh Yeah!" par Green Day :
Théau BERTHELOT
Retrouvez Green Day sur son site officiel et sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Green Day sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Green Day :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP