Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > People > Actualité de Francky Vincent > Francky Vincent : une photo du chanteur à l'origine d'un effroyable meurtre
People
lundi 19 octobre 2015 13:42

Francky Vincent : une photo du chanteur à l'origine d'un effroyable meurtre

Un père de famille de 67 ans est jugé à partir d'aujourd'hui par la cour d'assises du Val-d'Oise pour avoir tué sa femme, après avoir trouvé une photo du chanteur guadeloupéen dans son sac à main.
Crédits photo : Facebook officiel
A son insu, Francky Vincent se retrouve mêlé à une sordide histoire de meurtre. Célèbre pour sa panoplie de chansons frivoles, du culte "Fruit de la passion" à "Tu veux mon zizi", le chanteur de zouk l'est l'aussi pour sa réputation de tombeur, lui qui évoque à qui veut l'entendre les nombreuses conquêtes que compte son tableau de chasse. Dans son autobiographie qui vient de paraître, baptisée "Ma fesse cachée", celui-ci détaille par exemple la double aventure qu'il a entretenue dans les années 90 avec une jeune fan venue assister à l'un de ses concerts... et sa mère, qu'il a draguée par la suite.

Convaincu que sa femme le trompait


Exagérés ou non, ces récits entretiennent la légende du Don Juan antillais, dont le succès fulgurant a nourri sa vie amoureuse. Au point que certaines fans de la première heure n'hésitent pas à se promener avec une photo du chanteur dans leur sac à main. Et c'est là le point de départ du drame qui s'est joué le 6 janvier 2012 dans un appartement de Garges-lès-Gonesse, dans le Val-d'Oise. Ce soir-là, l'aiguille indique 23 heures lorsque Abadio O. découvre dans les affaires de son épouse une photo de Francky Vincent. Convaincu que sa femme entretient une liaison adultère, le retraité entre dans une colère noire, réclame des explications puis perd le contrôle de ses nerfs. Il s'empare alors d'une machette et frappe à plusieurs reprises sa compagne au niveau de la tête. La victime, âgée de 57 ans, décèdera peu de temps après.

Trois ans après les faits, ses deux filles âgées d'une trentaine d'années tentent encore de comprendre. « Cela fut une violence extrême, inouïe, et en même temps inédite. Il n'y a rien eu, dans l'histoire du couple, qui aurait pu laisser présager de tels faits. Il n’y a pas eu d’épisode de violence. Il n'était pas question d'adultère. C'était une famille sans histoire », confie leur avocate Me Barbara Boamah au Parisien. L'état de santé mental de l'accusé, sujet à des difficultés psychiatriques, est au coeur du procès qui s'ouvre aujourd'hui devant la cour d'assises du Val-d'Oise. Durant les trois jours d'audience prévus, la question de la photo de Francky Vincent sera évidemment abordée mais l'avocate de la partie civile l'assure : « Ce n'est pas le coeur du dossier ».
Jeff MOREAU
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ? Télé-crochets : qui sont les plus gros vendeurs ?
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Tokio Hotel

    Tokio Hotel

    Assiste à la pré-écoute de l'album !
  • Concours Ménélik

    Ménélik

    Des places pour "L'âge d'or du rap français"

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP