Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Doutson > Doutson "menacé" et "intimidé" après sa participation à "Destination Eurovision"
C'est dit !
mercredi 23 janvier 2019 12:34

Doutson "menacé" et "intimidé" après sa participation à "Destination Eurovision"

Doutson représentera-t-il la France à l'Eurovision ? Finaliste de l'émission "Destination Eurovision", l'interprète de "Sois un bon fils" vient de révéler qu'il a été menacé après sa participation. En cause ? Le pays hôte de l'Eurovision 2019 : Israël.
Crédits photo : FTV
Il est l'un des finalistes de "Destination Eurovision". A la surprise générale, son titre ensoleillé "Sois un bon fils" a séduit les téléspectateurs et le jury international. « Franchement, depuis ce week-end, je suis dans un rêve ! Je n'arrive même pas à y croire. C'est trop beau. Je ne m'y attendais pas. C'est vrai que le style que je fais, un peu afro-pop, pour l'Eurovision, c'est une surprise. Donc je suis vraiment content que les jurés internationaux et le public aient cru en moi » a confié l'artiste, qui a d'ailleurs co-écrit et co-composé le tube "Un homme debout" de Claudio Capéo, dans une interview pour TV Mag. Heureux de délivrer « un message universel » à travers sa chanson dédiée à « toutes les mamans du monde », Doutson affrontera donc samedi soir sur France 2 des concurrents de taille : Chimène Badi, Emmanuel Moire, désormais favori de "Destination Eurovision", Bilal Hassani, Seemone, Aysat, The Divaz ou encore son ami Silvan Areg, dont il co-écrit le titre en lice.

"Je ne suis pas là pour la guerre"


Si Doutson est aux anges, l'artiste se retrouve en parallèle au coeur d'un combat politique. En effet, samedi soir dernier sur France 2, des militants soutenant la Palestine et opposés à ce que l'Eurovision se déroule en Israël le 18 mai prochain ont fait irruption en direct sur le plateau, avant d'être évacués rapidement. « On n'a rien compris. On montait chacun un par un à notre place et tout de suite j'ai vu des gens arriver avec des drapeaux et j'ai vu ensuite les forces de l'ordre et la sécurité les faire redescendre. J'étais étonné, je me suis demandé ce qu'il se passait. Tout s'est passé très vite, ça n'a même pas duré une minute » a confié Doutson à i24news dans l'émission "Conversations avec Benjamin Petrover". D'ailleurs, comme Chimène Badi, le chanteur a reçu des messages inquiétants sur les réseaux sociaux suite à sa participation à "Destination Eurovision".

"Ce sont des gens qui ont la haine"


« Ça a été la même chose pour moi. J'ai reçu des messages sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram… Ils essaient de t'intimider un peu et c'est vrai que j'ai eu des menaces aussi. Mais je me concentre pour l'Eurovision et je ne les écoute pas » a renchéri le chanteur, qui préfère se tenir à l'écart de cette polémique : « Je leur ai dit écoutez : moi je suis là pour prôner l'amour, je ne suis pas là pour la guerre. Je ne suis pas vraiment toute la politique mais moi je suis là pour donner de l'amour. C'est ce que je leur ai répondu : arrêtez, on est là pour donner de l'amour entre les peuples, il n'y a pas de différence ». Un discours vain selon Doutson : « Mais eux ne comprennent pas ça comme ça. Ce sont des gens qui ont la haine et ça je ne le comprends pas ».

Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP