Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Christophe Willem > Christophe Willem, sur le mariage gay : "Il faut laisser le temps aux sociétés d'évoluer"
C'est dit !
samedi 29 novembre 2014 10:38

Christophe Willem, sur le mariage gay : "Il faut laisser le temps aux sociétés d'évoluer"

Christophe Willem publiera l'album "Paraît-il" la semaine prochaine. Un disque défaitiste sur l'amour mais qui aborde également la société et l'homosexualité. Pure Charts a rencontré le chanteur qui s'est livré à propos du mariage gay, les dérives des manifestations avec Christine Boutin et Frigide Barjot ou encore les récents propos de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira.
Crédits photo : ABACA
Christophe Willem publiera "Parait-il", son quatrième album, la semaine prochaine. Un disque plus « minimaliste », défendu par les titres "Le chagrin" et "L'été en hiver". Mais c'est une autre chanson qui devrait intriguer le public : "Unisex", sur lequel l'artiste évoque l'homosexualité et la question du genre. « Aline aime les hommes / Et parfois le parfum des femmes / Et alors ? » chante-t-il, sur un texte de Zazie, qu'il a co-composé avec Frederika Stahl. Mais, lors d'une interview à paraître intégralement sur Pure Charts, c'est en évoquant un autre titre "Allons enfants", écrit là encore par Zazie, « le seul titre sur la société en général », que Christophe Willem a évoqué le mariage pour tous, et donné son avis de citoyen.

"Manifester pour s'occuper de qui couche avec qui, là il y a du monde"


« Si on arrive à se convaincre que l'avenir est atroce, oui il sera effectivement atroce. Avec "Allons enfants", le truc c'est "On va essayer de croire que les choses peuvent être mieux". Toutes les avancées qu'on a eu dans l'histoire, se sont faites parce que les gens ont cru que l'avenir pouvait être meilleur. En gros, puisque tout est pourri visiblement, on va faire une énorme soirée, on va être en mode "on n'en a rien à foutre", et peut-être que cette énergie-là, on va se rendre compte que finalement on peut faire un truc qui est top. Mine de rien, on peut se rassembler très vite. Quand tu vois à quel point les gens peuvent se mobiliser pour des "non-causes" comme le mariage pour tous. Tu te dis, si cette énergie on la transforme... »

« Ce qui est assez drôle, c'est qu'on manifeste toujours pour des choses extrêmement bizarres. Moi ça me dépasse. Tu ne vois jamais personne manifester contre la faim dans le monde, pour que les guerres s'arrêtent... Ça n'existe pas. Jamais. Par contre, aller manifester pour s'occuper de qui couche avec qui, là il y a du monde. En tant que citoyen, sérieusement, ça m'a choqué. Objectivement... J'ai fait une interview pour « Têtu », et on m'a demandé pourquoi je n'avais pas parlé plus tôt... Mais moi, attends, sur Twitter, j'ai balancé ! D'un point de vue citoyen, tous les débats qu'il y a eu, au début, je ne me suis pas senti concerné. Le mariage, ce n'est pas du tout mon truc. J'étais là, je voyais ça comme une loi qui allait se mettre en place, je me disais : "Ok c'est bien". C'est tout. Je n'avais pas d'avis, donc je ne voyais pas pourquoi je m'exprimerais là-dessus, je n'avais pas d'avis. En fait, après ce qui m'a halluciné, c'est quand j'ai vu cet élan de gens qui s'exprimaient - et je suis pour le fait que les gens s'expriment ! Si tu ne les laisses pas s'exprimer, ça attise encore plus la haine et les rancœurs. Mais quand au bout d'un moment, tu vois des gens en tête de file qui attisent les haines, ça me dérange. »

"Christine Boutin a fait de la récupération politique pour exister parce qu'elle est morte au niveau de sa carrière"


« Mais ce qui me dérange plus, ce sont les médias, et les gros médias, donnent la parole à ces gens-là. Quand tu vois des gens comme Frigide Barjot... Les gens sont amnésiques. On la reçoit comme Sainte Frigide Barjot, elle arrive à t'expliquer ce que sont les bonnes moeurs et la morale, tu te dis, c'est quand même incroyable ! Renseignez-vous juste trois secondes de qui est cette personne. Ca m'a fait halluciné. Après quand tu as la Boutin qui fait de la récupération politique pour exister parce qu'elle est morte au niveau de sa carrière, tu te dis que c'est grotesque. Moi, quand j'ai vu tous ces trucs-là, je me suis dis sincèrement, on est sérieux ? Ce sont ces gens-là qui s'expriment ? Donc là ça a commencé à m'énerver ».

"Je ne suis pas le porte-parole de Nicolas Sarkozy"


« Moi pourquoi je ne me suis pas exprimé dès le début ? 1. Je n'avais pas d'avis, j'étais neutre. C'est surtout ça qui m'a fait réagir. 2. Il y a eu beaucoup de gens qui se sont exprimés pour faire de la récupération médiatique. Je n'ai pas envie de m'autoproclamer "égérie gay" ou porte-parole de quoi que ce soit. J'ai toujours fait ça, je m'exprime sur les choses qui me tiennent à coeur. Je m'exprime quand j'ai une réelle opinion. C'est comme dans une interview, on m'a demandé de m'exprimer sur les propos de Nicolas Sarkozy et la loi Taubira parce que j'ai travaillé avec Carla Bruni. Alors, déjà, je ne suis pas porte-parole de Sarkozy. J'apprécie beaucoup Carla Bruni, j'ai rencontré son mari, je l'apprécie beaucoup parce que c'est quelqu'un de très sympathique. Après, l'aspect politique c'est autre chose ».

"Laissons le temps à la société d'évoluer"


« En fait, ce qui s'est passé, c'est que tous les extrêmes se sont rencontrés. Il y a eu trop de débats sur un seul débat. A la base, le seul débat c'est l'adoption de la loi du mariage pour tous. Ce qui est incroyable, c'est qu'il y a des gens qui, à la base, n'étaient pas contre, mais qui sont devenus contre l'idée du mariage pour tous parce qu'on a voulu embrayer les choses trop vite. On a voulu aborder le thème de la famille, de l'adoption, de la filiation, ça a mélangé beaucoup de choses... Tu as des gens que je croise, même des fans à moi, qui sont loin d'être homophobes et qui se sont posé eux-mêmes des vraies questions sur cette question-là qui était à la base accessoire. Parce qu'on était dans un truc trop vindicatif, et qu'à un moment donné c'était trop oppressant comme sujet. Du coup, voilà, parfois je pense qu'il faut laisser le temps aux sociétés d'évoluer et qu'on ne peut pas tout demander tout de suite.

Pour moi, la loi du mariage pour tous, c'est une évidence, mais laissons le temps à la société d'évoluer. Quand tu vois cette haine qu'il y a eu dans la rue, est-ce que réellement se poser la question de la filiation et faire porter le chapeau à des enfants qui n'ont rien demandé dans tout ça, et de devenir la tête de turc de toute une masse de la population qui est foncièrement homophobe, est-ce que c'est foncièrement bon ? Je ne dis pas que je suis contre, mais il y a plusieurs débats dans un. Je suis plus dans un truc de "il faut y aller progressivement". Après, l'idée d'abroger une loi, c'est une vraie régression. Tu peux adapter une loi, la faire évoluer... Mais arrêter une loi et faire deux mariages différents, je ne trouve pas ça bon
».
Julien GONCALVES
Suivez l'actualité de Christophe Willem sur son site internet officiel et Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez le nouvel album de C. Willem sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Christophe Willem - Falling
Christophe Willem
Clip Christophe Willem - Pas Si Loin
Christophe Willem
Clip Christophe Willem - L'Amour Me Gagne
Christophe Willem
Clip Christophe Willem - Jamais Dû
Christophe Willem
Clip Christophe Willem - Si Je Tombais
Christophe Willem

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés