Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Christine and the Queens > "Saint-Claude" : Christine and the Queens revient sur l'histoire de son tube
C'est dit !
dimanche 12 avril 2020 14:51

"Saint-Claude" : Christine and the Queens revient sur l'histoire de son tube

Il y a six ans, Christine and the Queens explosait avec le somptueux "Saint Claude" et son clip en apesanteur. Aujourd'hui, la chanteuse revient en détail sur sa chanson et en explique ses paroles.
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
29 avril 2014. Ce jour-là, sur YouTube ou à la télévision, le grand public découvre Héloïse Létissier, alias Christine and the Queens. Dans une salle baignée de rouge, la chanteuse exécute une chorégraphie littéralement grandiose avant de s'envoler dans les airs au son de "Saint Claude", une ballade mélancolique aux arrangements électro minimalistes. La légende Christine and the Queens est en marche, celle qui va être adoubée par Madonna et Elton John et cartonner à l'international.

"Je parle aussi pas mal de moi"


Alors qu'elle a récemment dévoilé son EP "La Vita Nuova", la chanteuse revient sur la genèse de son tube "Saint Claude", à l'occasion d'un format "Explication de Texte" sur Apple Music. Le titre évoque une scène qu'a vécue Chris dans un bus où un homme au bras tatoué était la cible de moqueries de la part des autres passagers. "Saint-Claude" est le nom de l'arrêt de bus auquel elle est descendue précipitamment : « C'est moi qui observe quelqu'un rencontré par hasard dans Paris. En le décrivant, je parle aussi pas mal de moi ».

L'artiste décrit ainsi le texte comme un « aller-retour entre ce que je regarde et ce que ça réveille en moi » : « "Maquillé comme à la craie", c'est une façon de dire que la personne est un peu trop maquillée de façon presque théâtrale mais ça peut raconter plein de choses. Ça peut raconter qu'on ne s'aime pas vraiment, qu'on cherche à se redessiner, qu'on voudrait être quelqu'un d'autre. Je me suis amusée sur les jeux de répétitions de la fin d'un mot qui créent un autre sens. C'était venu très instinctivement. "Les mains sont livides-vides-vides", ça raconte le vide, la solitude, une façon de se tenir ».

"Ça raconte pourquoi j'ai commencé à faire de la musique"


Et au-delà de la construction des paroles, ce texte est surtout « une forme d'auto-portrait ». « Ça raconte pourquoi j'ai commencé à faire de la musique, que je me suis toujours sentie un peu à côté, différente, étrange… Ça raconte aussi toute l'adolescence à avoir peur qu'on me traite de monstre, ça a remué des trucs très profonds (...) Elle est importante cette chanson » conclut-elle. Et pour cause : le titre et son clip virevoltant révéleront au grand jour Christine and the Queens. Il se classera quatrième des charts français et permettra à l'album "Chaleur humaine" de s'écouler à plus d'un million d'exemplaires dans le monde.

Souvenez-vous du clip "Saint Claude" de Christine and the Queens :
Théau BERTHELOT
Toute l'actu de Christine & the Queens sur son site officiel et sur sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Chris" de Christine and the Queens.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés