Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Christine and the Queens > Christine and the Queens : "Ma première chanson était sur l'envie d'avoir un pénis"
C'est dit !
vendredi 08 janvier 2016 14:48

Christine and the Queens : "Ma première chanson était sur l'envie d'avoir un pénis"

Christine and the Queens se confie comme rarement dans une longue interview accordée au magazine britannique "Dazed". De sa sexualité à ses complexes d'adolescente, la chanteuse française s'épanche sur les blessures de son passé et évoque ses envies pour son prochain album.
Crédits photo : Abaca
Tout le monde se l'arrache. Devenue en l'espace de deux ans une star de la chanson française, Christine and the Queens est désormais une étoile filante qui brille à l'étranger. Le « cheval de Troie » de la pop culture, comme elle aimerait qu'on la définisse, sera l'une des rares françaises à participer au mois d'avril au festival Coachella - la grande messe people et musicale de la planète. Qui se cache réellement derrière ces tailleurs, ces paillettes et ces pas de danse qui ont défini un style inimitable ? C'est ce qu'a vouloir savoir le magazine britannique Dazed, qui s'est longuement entretenu avec l'artiste de 27 ans. Ou plus précisément, avec Héloïse Letissier.

"Je préfère rester une femme et me battre"


La Nantaise raconte comment, victime de sexisme, elle s'est mise à écrire sa première chanson : "iT". « Ce morceau était sur l'envie d'avoir un pénis, juste pour avoir une vie plus facile. Je venais de me faire renvoyer d'une école de théâtre à Lyon, il y a sept ans, pour avoir mis en scène ma pièce. Les professeurs autorisaient les garçons à faire de la mise en scène, mais les filles devaient apprendre à jouer d'abord. Des professeurs qui enseignent encore aujourd'hui » déplore-t-elle, amère. Sa douleur exorcisée sur papier, Christine and the Queens est finalement ressortie grandie de cette expérience. Mais elle l'assure, elle n'écrirait plus "iT" aujourd'hui : « Je préfère rester une femme et me battre ».

"Je suis tombé amoureuse d'une fille puis d'un garçon"


Une femme qui s'assume, pleinement, follement, et qui revendique à la face du monde sa pansexualité. « Je ne sais pas si je l'ai choisi, mais c’est quelque chose que j'ai embrassé totalement. Je suis tombé amoureuse d'une fille, puis d'un garçon, puis je suis tombé amoureuse de quelqu'un qui était un trans. Et je me disais " Qu'importe ? Ce sont des sentiments qui m'ont fait ça". Mais ça consiste principalement à ne pas savoir de qui on va tomber amoureux et ce que l'on désire. Ça change constamment » explique-t-elle à coeur ouvert. Dans cette démarche identitaire, Héloïse a pu trouvé le soutien de son père et de sa mère : « J'ai été très chanceuse. Grâce à mes parents, je ne me suis jamais sentie différente. C'est assez inhabituel, je sais que des personnes sont jetées hors de leur maison parce qu'elles sont gay. Ça change tout quand vos parents vous disent "Amène ta petite copine à la maison pour dîner" ».

Regardez le clip "Paradis perdus" de Christine and the Queens :



"Je me sentais monstrueuse et moche"


C'est ainsi qu'elle a réalisé qu'elle se battait contre elle-même. « La seule personne qui ne m'acceptait pas, c'était moi » avoue-t-elle, se remémorant les moments où elle se sentait « monstrueuse et moche » : « Je ne me reconnaissais dans cette représentation des femmes que donnaient les magazines ou la publicité. J'étais polluée par tout ça, et Christine and the Queens a été une manière d'y échapper, une technique de survie ». Un combat qu'elle met un point d'honneur à poursuivre avec son double artistique. « Ce n'est pas encore fini. Nous les filles sommes cernées par ces idées de perfection. Je me sens encore insultée. Christine c'est comme un bouton que je peux pousser pour dire "C'est de la connerie tout ça" » clame la chanteuse.

"Lorde est talentueuse, intelligente"


Elle fait d'ailleurs le voeu de « ne plus être définie comme une femme » pour son prochain album : « J'aimerais être simplement être vue comme une voix et une artiste ». Et regrette de pas avoir eu pour modèle une artiste de la trempe de Lorde durant sa jeunesse. « Elle est talentueuse, intelligente, elle accepte son corps, son visage, son acné. J'aurais aimé que ce soit elle, la popstar de mon adolescence » glisse-t-elle, admirative. A quand le duo ?
Yohann RUELLE
Toute l'actu de Christine & the Queens sur son site officiel et sur sa page Facebook.
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP