Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Que devient... ? > Actualité de Boris > Que devient Boris des tubes "Soirée disco" et "Miss Camping" ?
Que devient... ?
dimanche 18 août 2019 10:41

Que devient Boris des tubes "Soirée disco" et "Miss Camping" ?

Avec ses tubes "Soirée disco" et "Miss Camping", Boris a fait danser la France dans les années 90. Que devient-il ? Aujourd'hui, l'artiste de 54 ans continue de se produire dans des festivals ou des discothèques tous les week-ends, en parallèle de son métier de comédien voix-off.
Crédits photo : Pochette de Boris
De son vrai nom Philippe Dhondt, l'animateur radio et DJ est plus connu du grand public pour son personnage de Boris. Souvenez-vous ! En janvier 1996, il cartonne grâce au titre "Soirée Disco". « Ce soir chez Boris, événement, c'est soirée disco / Top délire méga groove ». Alors que "Gangsta's Paradise" de Coolio et "Dieu m'a donné la foi" d'Ophélie Winter squattent le sommet des classements, sa chanson ne cesse de grimper dans les charts français jusqu'à atteindre la première place des meilleures ventes au mois de mars. Utilisé par Arthur comme générique de son émission "La fièvre du samedi soir", "Soirée disco" reste 14 semaines dans le top 5 et s'écoule à près de 400.000 exemplaires. Boris récidive ensuite avec "Miss Camping" (3ème des ventes) et "La lettre" mais le succès est de courte durée.

"Je suis pris quasiment tous les week-ends"


Aujourd'hui, celui qui incarnait Boris est âgé de 54 ans et continue de se produire en gala, en parallèle de son véritable métier de comédien voix-off pour des publicités ou bandes-annonces. Il était d'ailleurs il y a quelques jours l'une des têtes d'affiche du Festival de Poupet, en Vendée, aux côtés de Frank des 2be3, Allan Théo, Lââm, Las Ketchup ou Francky Vincent. 12.000 personnes ont vibré au son des tubes des années 90 et 2000 le temps d'une soirée nostalgique. « Les gens se souviennent d'une époque où ils n'avaient pas d'emmerdes, où ils étaient insouciants. Même s'ils trouvaient ça ringard à l'époque, ils s'en fichent aujourd'hui » explique Boris à france info. Habitant dans le Lot-et-Garonne, l'artiste est d'ailleurs « pris quasiment tous les week-ends » pour chanter ses tubes : « Ça peut être un Zénith ou une discothèque au fin fond de la campagne devant 200 personnes ».

10.000 euros de droits d'auteur par an


Et cette vie, Boris la savoure. Plus besoin de « la maison de disque, le producteur, le manager » : « Là, il n'y a plus tout ça. Les programmateurs ont mon numéro ou mon mail, ils me contactent directement ». Il explique d'ailleurs que, pour ses shows, « tout tient sur une clé USB ». Les affaires vont plutôt bien pour l'artiste puisqu'il touche « quelques milliers d'euros » par représentation ainsi que 10.000 euros par an de droits d'auteur pour "Miss Camping", prisé par les discothèques. Au Festival de Poupet, les salaires vont de 1.500 à 10.000 euros pour « deux ou trois titres ». « Tout le monde fait ça pour le fun » assure Boris à france info, débarrassé de la pression de l'époque. Et il compte bien poursuivre ce rythme-là : « J'arrêterai le jour où on ne voudra plus de moi, sourit Boris. Tout simplement. Mais tant que je ne suis pas ridicule, je continue ».

Souvenez-vous de "Soirée disco" :
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs
  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP