Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Buzz > Actualité de Boogers > Boogers a-t-il tout du "Devil" ?
Buzz
jeudi 16 septembre 2010 17:00

Boogers a-t-il tout du "Devil" ?

Le chanteur Boogers voit actuellement l'un de ses derniers titres, inclus dans son premier album "A Clean As Possible", prendre l'assaut de la toile grâce à un clip non-officiel, réalisé par Alban Passot, avec d'anciennes images de films érotiques ! Déjà 21 000 vues sur Dailymotion en seulement quelques jours : visionnez le ! L'artiste - actuellement en tournée en France, se produira le jeudi 16 octobre sur la scène des Trois Baudets, à Paris.
Après un premier single issu de son album "As Clean As Possible", signé sur le label indépendant At(h)ome, "Talk To Charlie" - clippé en 2008, le chanteur a dévoilé la vidéo de son successeur, réalisée par Alexandre Saltiel (Kaolin, Manu Chao, Emily Loizeau …), un morceau chargé de prendre le relai en radios : "I Lost My Lungs". Mais c'est finalement le clip non-officiel du titre "The Devil", inclus lui aussi dans le premier album de Boogers, un très bon disque dont nous faisions déjà l'apologie sur ce lien en avril dernier, qui crée le buzz, atteignant les 21 000 vues seulement quelques jours après sa mise en ligne, sur Dailymotion. Un engouement dû au montage signé Alban Passot, ami de longue date de l'artiste, et cumulant des extraits de films érotiques des années 70/80.

Visionnez le clip (non-officiel) de Boogers, "The Devil" :


Sous ses allures de clochard barbu à guitare sèche, Boogers n’est pas pour autant un mélange d’Herman Düne et Sebastien Tellier, nos plus fameux poilus de l’internationale pop. Côté barde à poil, ce serait plutôt du côté de Grandaddy qu’il faudrait aller chercher les accointances, et encore, Boogers cultive les paradoxes. Alors qu’il rêve de la pop song parfaite, sa barbe pousse et il se transforme en renégat stoner, école Eagle Of Death Metal. Le lendemain, il se rase et c’est une doublette d’Otis (Redding et Shuggie) qui essaient de posséder ses chansons. Alors plutôt que d’exorciser ses démons, Boogers a décidé de tous les inviter sur son nouvel album. Les Ramones, Weezer, Gorillaz, The Clash, The Streets... Des fantômes bienveillants qui l’ont guidé vers la recherche de la mélodie qui colle aux baskets et du rythme qui décolle les semelles. Et le pire, c’est que ça marche.

Il est des artistes atypiques, que l’on n’arrive pas à caser dans un style musical spécifique. Boogers en est un exemple frappant. On est d’abord amusé par ce grand barbu à la guitare en bouclier, qui semble être là un peu par erreur… Pourtant dès les premiers riffs tout s’explique, Boogers est un groupe à lui tout seul et séduit immédiatement avec son univers déjanté diablement entrainant : seul sur scène avec son micro, sa guitare, son synthé et sa platine, livre une pop brillante et inspirée.

Si on a particulièrement aimé toute la première partie de l'opus, un musique fraiche et dynamique, la seconde partie ravira les fans plus rock que pop, même si nous, c'est à ce moment là qu'on préfère passer la main.

Par ailleurs, Boogerts - actuellement en tournée en France, se produira notamment le 16 octobre prochain, sur la scène des Trois Baudets, à Paris (dans le cadre du MaMa festival).
Thierry CADET
Pour en savoir plus, visitez son MySpace officiel.
Pour réserver vos places de concert, cliquez sur ce lien.
Pour écouter et/ou télécharger le premier album de Boogers, "A Clean As Possible", cliquez sur ce lien.
Visionnez le clip de Boogers, "I Lost My Lungs" :


Visionnez le clip de Boogers, "Something" (2009) :


Visionnez le clip de Boogers, "Talk To Charlie (2008) :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP