Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Bob Sinclar > Bob Sinclar ne voulait pas que "Love Generation" soit le générique de la "Star Academy"
C'est dit !
mercredi 23 juin 2021 11:08

Bob Sinclar ne voulait pas que "Love Generation" soit le générique de la "Star Academy"

Alors que la "Star Academy" fête ses 20 ans, Bob Sinclar révèle qu'il a tout d'abord refusé que son tube "Love Generation" devienne le générique du télé-crochet. Le DJ assure qu'il ne voulait pas être "associé à une émission de télé-réalité".
Crédits photo : Abaca
TF1 lance pleinement les festivités pour célébrer les 20 ans de la Star Academy. Après un documentaire diffusé fin mai, la première chaîne prépare un prime spécial pour fêter le 20ème anniversaire du concours qui a fait éclore bon nombre de talents parmi lesquels Grégory Lemarchal ou Olivia Ruiz. Tournée ce week-end à la Seine Musicale, l'émission accueillera Jenifer, Nolwenn Leroy, Sofia Essaidi, Jean-Pascal Lacoste ou encore Emma Daumas, à en croire les différentes publications des uns et des autres sur les réseaux sociaux, ainsi que Kamel Ouali, Alexia Laroche-Joubert ou Armande Altaï. Par contre, il y a peu de chances de voir Bob Sinclar pendant ce prime. Et pourtant, le célèbre DJ français a rythmé la "Star Academy" grâce à son tube "Love Generation", utilisé comme générique de l'émission des saisons 5 à 7.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Ce n'est pas ma crédibilité"


S'il a précédemment assuré que le morceau lui a rapporté « 5 millions d'euros », Bob Sinclar n'a pas été très tendre envers le télé-crochet. Invité ce mardi sur Sud Radio, le DJ a confié avec humour que « c'est le début du drame » quand on lui a fait réécouter "Love Generation". Avant de s'expliquer et de tenir à préciser qu'il n'a pas écrit ce titre pour l'émission de TF1 : « Je tiens à le dire parce que c'est important. J'ai cré" un label Yellow Productions en 1994 pour produire de la musique très pointue, pour quelques DJs, pour 500 personnes pas plus. Et à un moment on arrive à faire un tube international comme ça ». C'est alors qu'on va lui proposer une offre en or : « Le disque sort et Pascal Nègre me dit qu'ils cherchent un nouvel hymne pour la "Star Academy" et ils voudraient prendre "Love Generation". Au départ j'ai dit "Il en est hors de question, je n'associe pas ma musique à une émission de télé-réalité. Ce n'est pas ma crédibilité" ».

"Il y a un moment, il faut évoluer"


« Ensuite, il me rappelle 3-4 semaines après en disant "Ecoute, tu vas être numéro 1, ça fait dix ans que tu travailles sur ton label, t'as fait de nombreux tubes underground ou de clubs, ne refuse pas le succès, il est à ta porte. Tu vas passer en live à la "Star Ac" et ça va être le début de quelque chose" » poursuit Bob Sinclar, qui a finalement cédé : « Et il avait raison. Ça change beaucoup de choses. Il y a un moment, au bout de dix ans, il faut évoluer. J'ai fait ce morceau tout à fait naturellement en faisant des castings à New York de chanteurs où j'accueille des Jamaïcains, des chanteurs avec des tessitures différentes et je teste sur mes titres ».

En interview pour Pure Charts en 2019, celui à qui l'on doit "World Hold On" expliquait déjà que l'aventure "Star Academy" était « un mauvais et un bon souvenir ». « Venant d'où je viens, 10 ans de titres underground, j'ai dit non tout de suite. C'était vraiment la vulgarisation de la musique » indiquait-il avant de préciser que sa participation avait permis d'ouvrir des portes : « On lance le single et c'était 250.000 - 300.000 singles en France, numéro un. Et se sont enchaînés David Guetta et Martin Solveig à la "Star Academy". Ça a donné une ouverture ».
Théau BERTHELOT
Pour en savoir plus, visitez bobsinclar.com et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Bob Sinclar sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés