Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Barbara > Clip d'Eric Zemmour : "choqué", le neveu de Barbara réfléchit à "une action en justice"
C'est dit !
mercredi 01 décembre 2021 11 :30

Clip d'Eric Zemmour : "choqué", le neveu de Barbara réfléchit à "une action en justice"

Le clip dans lequel Eric Zemmour annonce sa candidature à l'élection présidentielle s'entoure de nombreuses polémiques. Des images d'artistes comme Johnny Hallyday, Georges Brassens ou Barbara, ainsi que de personnalités politiques ou médiatiques, ont été utilisées sans autorisation. Le neveu de Barbara s'insurge et dénonce une "appropriation aussi révoltante que scandaleuse". Regardez !
Crédits photo : Montage Pure Charts
Hier, alors que l'on célébrait l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker, Eric Zemmour a annoncé se présenter comme candidat à l'élection présidente de 2022. Sauf que son clip de candidature fait grincer des dents, tant dans la sphère politique que culturelle. En effet, dans la vidéo de dix minutes, visionnée plus de 2 millions de fois sur YouTube en moins de 24 heures, le polémiste s'exprime sur sa vision de la France et son ambition politique avec la Septième Symphonie de Beethoven en fond sonore. Parmi les images utilisées pour appuyer son propos, nombreuses ont été utilisées sans autorisation. Ainsi, Gaumont, Luc Besson, Le HuffPost, Le Parisien, "Quotidien", Valérie Trierweiler ou encore Jacques Attali ont exprimé leur souhait de porter plainte contre Eric Zemmour ou demandent expressément le retrait de la vidéo. Des images d'artistes musicaux comme Georges Brassens, Johnny Hallyday, Charles Aznavour ou même Barbara ont également été intégrées au sein de la vidéo d'Eric Zemmour intitulée "Je suis candidat à l'élection présidentielle" pour dresser un portrait culturel élogieux de la France.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Je trouve ça scandaleux"


De quoi excéder les ayants-droits de Barbara, joint par Télérama. « Je viens de découvrir avec stupeur que Barbara est utilisée comme caution dans le clip d'un candidat à la Présidence de la République dont je refuse de citer le nom » écrit Bernard Serf, le neveu et représentant de la famille de Barbara, assurant n'avoir jamais été contacté par les équipes d'Eric Zemmour : « Est-il besoin de préciser que cette appropriation aussi révoltante que scandaleuse, quand on connait l’oeuvre et les engagements humanistes de l'artiste, s'est faite sans l'accord de la famille de l'intéressée ? ». Et d'ajouter un élément très important auprès du candidat à l'élection présidentielle : « Je me contenterai de rappeler à ce triste sire que si Barbara a survécu à l'occupation, elle le doit non pas à la protection dont elle aurait bénéficié grâce à la politique maréchaliste (sinistre contre-vérité historique) mais bien à de courageux Français, qui au péril de leur vie ont prévenu les siens à temps, lui permettant ainsi d'échapper aux séides de Vichy ».


Sur BFMTV ce matin, Bernard Serf a développé son propos. « J'ai été à la fois surpris et choqué. Imagine-t-on une seconde ces artistes, de leur vivant, donnant leur accord pour ce clip de campagne ? » a-t-il expliqué à Bruce Toussaint, rappelant que le droit à l'image existe en France et que « le droit moral est imprescriptible » : « Je trouve ça scandaleux. Pour l'instant, je n'écarte aucune possibilité. Je réfléchis. Pourquoi pas une action en justice, collective avec les ayant-droits des artistes cités ? Tout est envisageable ». D'autant que pour lui, Barbara était aux antipodes des valeurs défendues par Eric Zemmour : « C'était une artiste engagée, humaniste, qui a lutté contre le sida auprès des gays, qui s'est engagée pour les sans-papiers ». Hier soir, invité du JT de 20 heures de TF1, le candidat à la présidentielle a balayé cette polémique autour de ces images utilisées sans autorisations : « Les querelles de juristes doivent s'intéresser aux juristes. Moi je ne m'occupe pas de ça ».
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Barbara :

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés