Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Aya Nakamura > Aya Nakamura : succès, sexisme, racisme... La chanteuse phénomène se confie
C'est dit !
mercredi 24 avril 2019 15:00

Aya Nakamura : succès, sexisme, racisme... La chanteuse phénomène se confie

Le succès d'Aya Nakamura ne se dément pas. En pleine tournée, la chanteuse revient en interview pour le "Parisien" sur son succès fulgurant, le sexisme du milieu et le racisme qui a freiné sa carrière.
Crédits photo : Bestimage
Il y a deux ans, Aya Nakamura était encore inconnue du grand public. Mais ça, c'était avant la tornade "Djadja". Avec son hit phénomène, la chanteuse de 23 ans a fait danser la France mais pas seulement : le monde entier a succombé au rythme imparable du tube de l'été, classé numéro un des ventes aux Pays-Bas ou en Roumanie. Même Rihanna a récemment été surprise en train de se déhancher au son de "Djadja" dans une soirée de gala ! C'est dire si Aya Nakamura, dont la tournée des Zénith fait salle comble et l'album "Nakamura" est double disque de platine, s'est fait un nom dans le paysage musical. « Une meuf qui parle aux meufs, cela a manqué au public. Pendant longtemps il n'y avait plus que des rappeurs qui cartonnaient. On veut me donner un côté féministe alors que l'on demande juste l'égalité et le respect. Depuis Diam's, plus personne ne parle aux filles, même si je ne me compare pas à elle car nous n'avons rien à voir » analyse-t-elle au Parisien.

"C'est plus difficile car je suis une femme noire"


Dans les colonnes du quotidien, l'interprète de "Pookie" revient sur ses débuts mouvementés dans une industrie où les obstacles ont été nombreux à se dresser. Pendant longtemps, en raison de ses origines, Aya Nakamura était confondue avec une rappeuse par les médias : « Certains le pensent car je suis une renoi qui vient des quartiers. C'est un cliché de gens qui ne m'écoutent pas ». Sans sourciller, elle témoigne avoir été victime de sexisme et de racisme. En tant que femme noire, Aya a dû redoubler d'effort pour être prise au sérieux en tant qu'artiste. « Certains se demandent avec qui j'ai couché pour en arriver là. La musique c'est mon métier, c'est toute ma vie, j'écris tous les jours. Je travaille beaucoup depuis cinq ans. Comme d'autres artistes masculins. Mais c'est plus difficile car je suis une femme noire. Pour certains, si j'avais été plus claire de peau, j'aurais pu avoir du succès plus vite. Même s'ils ne me l'ont pas dit directement, je sais que cela a été une question d'être foncée. Rien que de mentionner ce détail, c'est hallucinant. Cela a été plus dur » assure-t-elle.


Aya Nakamura estime qu'il y a encore du chemin à faire pour permettre aux femmes de s'exprimer librement dans le milieu de la musique. Celle qui a fait passer les expressions "en catchana" ou "Y'a R" dans le langage populaire aimerait par exemple qu'on cesse de l'interroger sur le sens de ses textes : « Des rappeurs débitent des paroles encore pires que les miennes mais comme je suis une fille, je dois m'expliquer. Mais c'est à l'image de la femme en général qui doit toujours parler de manière lisse. Quand on est une femme qui vient du quartier et qui parle de sexe, cela gêne ! ».

"Je n'ai plus de vie privée"


Plongée dans un tourbillon, Aya Nakamura a vu son quotidien être bouleversé par sa notoriété. « Je n'ai plus de vie privée » déplore-t-elle, anecdote à l'appui. « Hier, je suis allée me faire une manucure dans un salon à Noisy où je vais depuis un an tranquillement. Une cliente vient me demander une photo pour sa fille. Moi, j'étais en pantoufles claquettes, pas maquillée, j'avais des boutons, j'étais pas là pour faire la belle, je refuse et là je deviens le sujet de conversation principal de tout le salon. C'était un moment de détente et d'un coup tout le monde parle de toi, te pose des questions sur des rumeurs bidons, te conseille sur ta musique comme s'ils étaient des directeurs artistiques d'une maison de disques. J'ai envie de leur dire : "Laissez-moi tranquille, je ne vous donne pas de conseils sur votre salon". Je ne pourrai plus y aller, c'est dommage car je l'aimais bien ». Heureusement, celle qui sera peut-être la première invitée du "Carpool Karaoke" de Camille Combal préfère se focaliser sur le positif : « Je viens de commencer la tournée, et les fans sont très réceptifs. Je pourrais même ne plus chanter car ils connaissent mes chansons par coeur ! C'est jovial, familial, j'adore. Dès que le concert est terminé, je ne pense qu'à en refaire un ».
Yohann RUELLE
Retrouvez l'actualité d’Aya Nakamura sur sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez les tubes d’Aya Nakamura sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP