Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Annie Cordy > Annie Cordy accusée de racisme : le parolier de "Chaud cacao" sort du silence
C'est dit !
jeudi 18 mars 2021 11:24

Annie Cordy accusée de racisme : le parolier de "Chaud cacao" sort du silence

Le nom d'Annie Cordy est au coeur d'une polémique en Belgique à cause des paroles de son tube "Chaud cacao", soupçonné de racisme. Vivien Vallay, l'auteur de cette chanson populaire, s'explique et défend l'honneur de le star décédée en septembre dernier.
Crédits photo : Bestimage
Le tube "Chaud cacao" d'Annie Cordy était-il raciste ? C'est la question qui agite les débats en Belgique depuis que la région bruxelloise a décidé de renommer le plus long tunnel de la capitale en l'honneur de l'illustre vedette du music-hall, dont la disparition à l'âge de 92 ans, en septembre dernier, a provoqué une vive émotion dans son pays natal comme en France. Problème ? L'idée de débaptiser l'infrastructure qui portait autrefois le nom de l'ex-roi Léopold II, dont le passé colonialiste est un sujet sensible, pour célébrer celle qui avait connu un grand succès en 1985 avec cette chanson, accusée d'accumuler les clichés sur le peuple africain, ne passe pas. « On est persuadé qu'il y a beaucoup de figures du matrimoine bruxellois et de féministes qui n'ont pas eu des actions ou des propos problématiques » estime Apolline Vranken, architecte féministe, rejointe dans ses propos par Mireille-Tsheusi Robert, présidente de BAMKO, centre féministe de réflexion et d'action sur le racisme anti-noirs, pour qui "Chaud cacao" est « raciste dans son esprit ».

"J'ai fait la chanson en quinze minutes"


Face à cette levée de boucliers, Michèle Lebon, la nièce d'Annie Cordy, est montée au créneau. « On est droit dans nos souliers et je ne pense pas qu'il y ait eu quelques intentions que ce soit. Ni Annie, ni les auteurs. Je connais la chanson par coeur et je cherche encore ce qu'il peut y avoir de raciste là-dedans » a-t-elle rétorqué dans la presse belge, irritée qu'on s'attaque à la mémoire de la célèbre chanteuse. Désormais, c'est au tour de Vivien Vallay, l'un des auteurs de "Chaud cacao" (en réalité écrit "Cho Ka Ka O"), de sortir du silence. Le parolier, connu aussi pour avoir écrit "Dans les yeux d'Émilie" de Joe Dassin, a réagi à la controverse au micro de la RTBF.


Le musicien se souvient parfaitement de la création de cet hymne bon enfant : « A l'époque, je travaillais beaucoup, j'avais deux emplois. Un jour, je revenais de ma garde, comme j'étais veilleur de nuit. Il était 7h du matin, j'étais chez moi. Et je prends mon petit-déjeuner, mon petit cacao ». C'est en observant la boîte du chocolat en poudre qu'il a imaginé les paroles de ce tube connu de tous les enfants : « On imagine la brousse. Et vous savez ce que c'est, quand on dort très peu, on n'est pas "shooté" mais presque. Quand on est très très très fatigué, on est dans un état un peu second. Et j'ai alors imaginé que des guerriers partaient à la chasse aux lions en criant "Cho Kakao". La chanson est venue comme ça. J'ai présenté cela à Annie Cordy. La musique du refrain et les paroles du refrain, j'ai fait cela devant mon petit-déjeuner, en quinze minutes ».

Souvenez-vous du tube "Chaud cacao" d'Annie Cordy :


"Tout cela est tellement bête"


Vivien Vallay, qui avait déjà collaboré avec Annie Cordy sur le titre "Vanini vanillée" en 1981, est fier d'avoir contribué à ce grand succès populaire : « Le grand bonheur que j'ai eu toute ma vie avec cette chanson, c'est que quand elle est jouée quelque part, quand je la joue encore, ça devient une foire, une ménagerie. Cette chanson, ce n'est rien d'autre que de la bonne humeur ». L'auteur dit ne pas comprendre la polémique qui éclate aujourd'hui. « Ce que je sais, c'est que quand je fais quelque chose, c'est toujours au premier degré. Il n'y a pas de calcul. C'est tellement simple. J'ai su par le passé que ma chanson avait été accusée de racisme, même de pédophilie. C'est incroyable » s'étonne-t-il. Alors que certaines associations pointent du doigt une appropriation culturelle, à cause des paroles et de la mélodie de "Chaud cacao" faisant référence à l'Afrique, le parolier se justifie : « C'était quelque chose de naturel parce qu'on voulait faire une chanson un peu exotique avec des mots percussifs comme bambou, toumba, pour donner de la gaieté, faire rebondir, sans penser plus à mal. On n'a pas le temps d'être méchant ».

« Tout cela est tellement bête ! » regrette donc Vivien Vallay, qui prend farouchement la défense d'Annie Cordy, qu'il considérait comme un « soleil » : « Elle a tellement donné, notamment pour les oeuvres caritatives. C'était une femme qui ne se plaignait jamais. Elle avait de la politesse pour les autres. C'est une grande dame dont la Belgique peut être fière ».
Yohann RUELLE
Pour en savoir plus, visitez annie-cordy.com.
Ecoutez et/ou téléchargez les albums d'Annie Cordy sur Pure Charts.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés