Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Décès > Actualité de Al Jarreau > Mort d'Al Jarreau : la légende du jazz s'est éteinte à l'âge de 76 ans
Décès
lundi 13 février 2017 16:12

Mort d'Al Jarreau : la légende du jazz s'est éteinte à l'âge de 76 ans

Quelques heures avant les Grammy Awards, le monde de la musique pleurait la perte d'une légende du jazz. Alors que ses derniers concerts l'avaient montré très diminué, l'artiste américain Al Jarreau est décédé à l'âge de 76 ans.
Crédits photo : Abaca
Il comptait sept Grammy Awards à son actif et était le seul artiste à avoir été récompensé dans trois catégories différentes (jazz, pop et R&B). Légende américaine du jazz, Al Jarreau s'est éteint à quelques heures seulement du début de la 59ème édition de la prestigieuse cérémonie musicale. C'est son manager, Joe Gordon, qui a révélé la triste nouvelle dans un communiqué, expliquant que le chanteur était hospitalisé à Los Angeles depuis deux semaines pour un « état d'épuisement avancé ». Sur les recommandations de ses médecins, Al Jarreau venait d'annoncer l'annulation de sa tournée mondiale (récemment passée en France) et sa retraite scénique. Auréolé du Grammy Award du Meilleur album de Jazz vocal pour "Take me to the Alley", le chanteur Gregory Porter a tenu à lui dédier son trophée. « Le jazz est la musique de la liberté et Al en était l'incarnation » a-t-il assuré, quand bien même l'icône se montrait plus mesurée sur son parcours. « Ma principale contribution à la musique aura été d'introduire la rythmique dans le registre vocal » disait-il.

Un "chanteur de variétés" caméléon


Il est vrai que pour les puristes du jazz, genre suprême aux Etats-Unis, Al Jarreau n'était qu'un « chanteur de variétés », une façon de dénigrer l'extraordinaire popularité de ce showman hors-pair, à l'aise dans tous les registres. Né à Milwaukee, dans le Wisconsin, le 12 mars 1940, ce fils d'un pasteur et d'une pianiste a d'abord suivi des études de psychologie à San Francisco avant de se lier d'amitié avec George Duke. Une rencontre décisive : auprès du génie américain, disparu en 2013, Al Jarreau fait ses premiers pas sur scène et goûte au plaisir d'être en contact avec le public. Installé à Los Angeles à la fin des 60, le chanteur commence à se produire dans des clubs de jazz de renom (le Dino's, Le Bla Bla Café) puis se fait repérer par Warner, chez qui il rejoint la prestigieuse écurie Reprise Records. Son premier album "We Got By" sort en 1975 et contient déjà, sur les futurs classiques sur "You Don't See Me" et "We Got By", cette joie de vivre qu'il communiquera à travers son oeuvre toute entière. Mais c'est son troisième disque, "Look To The Rainbow" (1977), qui lui vaudra la reconnaissance du public international et ses premiers Grammys. Il reste d'ailleurs l'un des rares artistes à avoir été sacré sur les quatre dernières décennies !

Son répertoire, riche et éclectique, comprendra 22 albums au total dont le dernier, "My Old Friend" (2014), rendait hommage à son grand ami George Duke. On doit notamment à Al Jarreau le générique de la série "Clair de lune" ("Moonlightning" en VO) avec Bruce Willis.

Souvenez-vous de "Moonlightning" d'Al Jarreau :
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP