Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clin d'oeil > Actualité de Adele > Adele : pourquoi "Someone Like You" vous fait pleurer ?
Clin d'oeil
dimanche 19 février 2012 18:08

Adele : pourquoi "Someone Like You" vous fait pleurer ?

Des scientifiques ont décidé d'analyser le phénomène Adele, et plus particulièrement son titre "Someone Like You", qui provoquerait des frissons voire des larmes à ceux qui l'écoutent. Psychologues, neuroscientifiques et experts en musique ont tenté d'en trouver la raison...


"Someone Like You", l'énorme succès d'Adele, est un titre qui provoquerait chez certains des frissons, voire des larmes. Ce phénomène déroutant aurait une explication scientifique, décryptée par nos confrères du "Wall Street Journal". Il y a vingt ans, un psychologue anglais du nom de John Sloboda a demandé aux mélomanes d'identifier les passages d'une chanson qui leur donnaient envie de pleurer. Vingt passages ont ainsi été identifiés comme tels, et 18 d'entre eux contenaient ce qu'on appelle une appogiature (terme musical qui correspond à un ornement). Concrètement, l'ornement musical permet de « créer une tension chez l'auditeur », dixit Martin Guhn, un psychologue de l'université de la British Columbia. Il précise : « lorsque les notes reviennent à la mélodie de départ, la tension se dissipe, ce qui fait nous sentir bien ». Le titre d'Adele est construit cycliquement, avec des passages de tension/détente, provoquant des réactions de plus en plus vives au fil du titre, jusqu'à nous pousser à pleurer.

Plus récemment le docteur Guhn, son collègue Marcel Zentner et des experts en musique ont trouvé quatre traits caractéristiques sur "Someone Like You" qui constitue un cas d'école. Le titre doit commencer doucement puis augmenter en intensité de façon soudaine. C'est bien ce qu'il se passe sur le single d'Adele et dont les paroles aident, en plus, à être dans un état d'esprit particulièrement mélancolique. Le morceau doit également débuter par une entrée abrupte avec une nouvelle voix, un nouvel instrument ou une nouvelle harmonie. Pour Adele, il s'agit de l'arrivée des chœurs à partir de "Nothing compares, no worries or cares...". En troisième lieu, on trouve souvent une extension de la tonalité. Ce passage correspond au moment où Adele monte d'une octave, apportant un côté encore plus dramatique au titre ("Sometimes it lasts in love, but sometimes it hurts instead"). Finalement, il est important qu'un changement radical de la mélodie ou de l'harmonie advienne.

Une recette qui fait succès puisque, aussitôt terminé, la seule chose dont on a envie est de réécouter le titre... Une preuve de masochisme ? Non, en tout cas, pas pour les neuroscientifiques. Ils déclarent que ce type d'émotion provoque la libération de la dopamine, une substance chimique liée au plaisir comme peut le faire la nourriture, le sexe ou encore la drogue et apportant un sentiment de bien-être, nous poussant à recommencer l'expérience.

Et même les animaux s'y mettent !...




Avez-vous déjà pleuré en écoutant "Someone Like You" d'Adele ?
Sarah MERLO
Pour en savoir plus, visitez adele.tv et sa page Facebook officielle.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "21" d'Adele sur Pure Charts.
Visionnez la parodie du titre d'Adele sur Someone Like You" :

Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Adele :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?
  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP